Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : L'heure est à une légère consolidation

Marché : L'heure est à une légère consolidation

tradingsat

(CercleFinance.com) - Après un début de semaine à l'offensive, l'heure est à la consolidation sur les places boursières européennes alors que les opérateurs retiennent leur souffle avant les 'minutes' de la dernière réunion stratégique de la Réserve fédérale américaine.

Bruxelles recule de 0,6%, Francfort, Paris et Lisbonne de 0,4%, Londres cède 0,3%, Madrid et Milan 0,2%, tandis que Zurich et Amsterdam stagnent. A New York la veille, le Dow Jones a progressé de 0,5% et le Nasdaq Composite a repris 0,4%.

'Les gains de la veille en Europe et aux Etats-Unis ne se sont guère répliqués en Asie ce matin, peut-être comme un air de retenue avant la parution du compte-rendu du FOMC, prévue ce soir', souligne Stan Shamu, stratégiste de marchés chez IG.

Les marchés ont d'autant plus les regards tournés vers la Réserve fédérale qu'aucune donnée économique majeure n'est attendue d'ici-là : seuls les stocks hebdomadaires de pétrole seront dévoilés cet après-midi outre Atlantique.

Au-delà des 'minutes' du FOMC, c'est aussi le symposium des banquiers centraux à Jackson Hole qui retiendra l'attention des opérateurs en fin de semaine, en particulier une intervention de la présidente de la Fed, Janet Yellen, prévue vendredi.

Sur le plan des valeurs, Heineken grimpe de 6,9% à 56,5 euros à Amsterdam, à la suite de son point d'activité semestriel, marqué par des résultats et des revenus supérieurs aux attentes du marché et par un discours confiant pour ses objectifs.

A l'inverse, l'action Carlsberg se replie de 3,7% à 520 couronnes danoises sur l'OMX, le brasseur scandinave ayant revu à la baisse ses prévisions de résultats pour 2014 en raison de difficultés rencontrées dans les économies d'Europe de l'Est.

A Londres, le titre Glencore avance de 0,4% à 360 pence, dans le sillage de la publication des comptes semestriels du géant du négoce et des mines, résultats meilleurs que prévu et accompagnés d'un rehaussement de son acompte sur dividende.

Après sa chute de 4,9% de la veille, BHP Billiton ne parvient pas à rebondir et cède encore 0,6% à un peu plus de 1.950 pence, affecté par des notes défavorables de brokers sur le titre du groupe minier anglo-australien.

GDF Suez (-3,2% à 18,4 euros) se distingue à la baisse à Paris et à Bruxelles, alors que les analystes s'inquiètent des répercussions financières de la mise à l'arrêt des sites nucléaires de sa filiale belge Electrabel.

Copyright (c) 2014 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...