Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : 'l'Europe est dans une phase de rattrapage' (EdRAM)

Marché : 'l'Europe est dans une phase de rattrapage' (EdRAM)

tradingsat

(CercleFinance.com) - Edmond de Rothschild Asset Management a diffusé à la presse ce mardi une note d'analyse sur les actions européennes.

Les professionnels s'interrogent sur leur potentiel de revalorisation. Ils soulignent que 'les marchés européens sont actuellement dans une phase de rattrapage grâce à l'Italie, l'Espagne et la France'.

Ils ajoutent que 'la hausse n'est pas liée à une amélioration franche des fondamentaux'.

Selon la société de gestion d'actifs, au Royaume-Uni, les perspectives de croissance sont de l'ordre de 2 à 3% en 2014, avec la remontée du marché immobilier, une consommation plus dynamique et un chômage en baisse.

Elle n'attend pas encore de révision à la hausse des bénéfices par action, mais plutôt une stabilisation.

'Une bonne surprise sur la croissance économique en Europe permettrait aux entreprises d'espérer une remontée de leurs marges, celles-ci étant également soulagées par la baisse attendue des coûts des matières premières', estiment les gérants.

Considérant les émergents, ils considèrent que la situation demeure contrastée. Les données récentes révèlent que les pays ayant suscité les craintes des investisseurs, comme la Chine, montrent dorénavant des signes de stabilisation, voire de reprise.

'Les réactions brutales et parfois exagérées des investisseurs seront probablement suivies d'un réajustement qui profitera aux pays affichant les meilleures perspectives, même si la situation restera sans doute volatile', prédit Edmond de Rothschild Asset Management.

A cet égard, certaines entreprises du secteur de la chimie (DSM, Arkema) et de la consommation (Beiersdorf, Burberry) ont montré une belle résistance dans les régions émergentes.

Aux Etats-Unis, même si les toutes dernières données (activité, création d'emplois, demandes de prêts hypothécaires) sont plutôt décevantes, l'économie américaine devrait croître à un rythme soutenu au cours des prochains trimestres, et la contribution du secteur public devrait repasser de négative à neutre.

Les spécialistes mettent en lumière 'la détermination de la Fed à utiliser tous les moyens à sa disposition pour permettre à la croissance économique d'atteindre sa vitesse de croisière, quitte à affecter quelque peu sa crédibilité'.

Dans ce contexte, 'investir dans des valeurs exposées à la croissance américaine conserve son attrait mais il ne faut pas occulter les sociétés européennes exposées aux émergents qui offrent à nouveau un véritable potentiel à l'image de Nestlé qui, malgré un ralentissement de sa croissance, est bien placé pour profiter de l'amélioration du niveau de vie des populations émergentes'.

Selon Edmond de Rothschild Asset Management, la sélection de valeurs reste toutefois de mise et constitue l'élément-clé en terme de création de valeur.

Copyright (c) 2013 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...