Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : L'euro toujours plus proche des 1,35 dollar

Marché : L'euro toujours plus proche des 1,35 dollar

tradingsat

(CercleFinance.com) - Sur le marché des changes mercredi midi, la monnaie unique européenne continuait ce qui pourrait constituer sa 3ème séance consécutive de hausse et s'approche de nouveau des 1,35 dollar. Vers 13 heures, l'euro prend ainsi 0,18% à 1,3477 dollar, après avoir marqué un point haut à 1,3493.

L'euro continue également de gagner du terrain, pour la 3ème séance de suite également, contre le yen en gagnant ce midi 0,34% à 126,2 yens l'euro.

Hier, un communiqué du G7 indiquait que la fixation d'objectifs de taux de changes par les banques centrales concernées n'était pas à l'ordre du jour. Mais son appréciation par le marché a varié hier en cours de journée.

Comme le rapporte RTFX, “il a été initialement compris que le G7 semblait accepter la récente accélération de la faiblesse du yen tant que le gouvernement japonais ne dévaluait pas activement sa devise. Cela a été clarifié plus tard par un fonctionnaire anonyme du G7, qui a dit que le groupe était effectivement préoccupé par les mouvements excessifs du yen.”

Le patron de la BCE est lui aussi monté au créneau, certains Etats-membres dont la France s'inquiétant du niveau atteint par l'euro relativement aux devises concurrentes. 'Mario Draghi a mis un terme aux discussions à propos d'une intervention sur l'euro, jugeant exagérée l'idée d'une guerre monétaire, et a réaffirmé que le mandat de la BCE ne serait pas élargi aux taux de changes', résume un analyste d'IG.

Le président de la BCE a aussi estimé qu'une activation du programme OMT (le rachat de dettes souveraines de court terme) est improbable, en l'absence de problème majeur dans la transmission de sa politique monétaire, et a jugé que l'Espagne se situe en bonne voie pour une reprise économique. Ce qui semble donc éloigner la perspective d'une demande d'aide au MES, condition sine qua non du lancement des OMT.

Certains cambistes ne sont pas convaincus de ces propos : 'si ce n'est pas une guerre des devises, c'est certainement un désaccord entre amis', ironise Société Générale ce matin.

L'opérateur ajoute que si les pays industrialisés du G7, qui comprend le Japon, sont de nature à être assez peu critiques envers la récente chute du yen, tel risque de ne pas être le cas lors du G20, à la fin de la semaine à Moscou. En effet, cet ensemble de 20 pays comprend en outre nombre d'émergents, dont la Chine, important partenaire commercial de l'archipel nippon.

Tout aussi critique envers les positions officielles, un cambiste nord-européen écrit : 'que la notion de guerre des devises soit débattue de plus en plus ouvertement suscite des inquiétudes'. Pourquoi ? Car l'éventualité d'une guerre des devises porte en elle celle d'une guerre commerciale. 'Nous avons appris des guerres commerciales des années 30 que si l'impensable venait à se produire, cela serait rien de moins qu'un désastre pour le commerce mondial, et donc pour la croissance. Nous serions alors tous perdants', s'alarme le cambiste.

Du côté américain, dans son discours annuel sur l'état de l'Union, Barack Obama a lancé à ses opposants républicains réunis au Congrès un appel pour trouver un terrain d'entente sur les dépenses publiques.

Concernant l'agenda statistique, on a appris ce matin que la production industrielle avait augmenté de 0,7% dans la zone euro en décembre 2012 par rapport à novembre. Le chiffre du mois précédent a cependant été révisé en baisse de - 0,3 à - 0,7%.

Cet après-midi, les investisseurs seront attentifs cet après-midi, aux Etats-Unis, aux ventes de détail et aux prix à l'importation en janvier, avant les stocks des entreprises de décembre et les stocks hebdomadaires de pétrole.

'L'estimation des ventes au détail au mois de janvier est importante', souligne Aurel BGC, qui anticipe des ventes solides (+0,3%) sur le mois dernier malgré la hausse d'impôt subie par les ménages au 1er janvier.


Copyright (c) 2013 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...