Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : L'euro toujours coincé entre 1,30 et 1,31 dollar

Marché : L'euro toujours coincé entre 1,30 et 1,31 dollar

tradingsat

(CercleFinance.com) - Ce matin, la monnaie unique européenne s'inscrivait en légère baisse contre la plupart de ses contreparties. Ainsi vers 12 heures 30 l'euro cédait-il 0,25% contre le dollar américain à 1,3030. La barre symbolique des 1,30 dollar n'a pas été menacée ce matin.

Il en va de même face au yen (- 0,17% à 129,97) et au sterling britannique (- 0,14% à 0,8571), quant la neutralité (+ 0,02% à 1,2347 franc) est de mise contre le franc suisse.

“Le dollar s'est éloigné d'un plus haut de quatre semaines face à l'euro mais a atteint un nouveau pic d'un mois face au yen. En effet, le billet vert a progressé face à la devise nippone grâce aux spéculations sur le début imminent du ralentissement du QE de la Fed. Cependant, l'appétit pour le risque a surpassé les craintes liées à la baisse du programme de rachat d'actifs, ce qui a bénéficié aux devises plus risquées comme l'euro”, commentaient les cambistes de RTFX ce matin.

Un cambiste souligne par ailleurs “les troubles politiques croissants en Europe du Sud : hier, le ministre des Finances portugais a annoncé sa démission”, indique le spécialiste, en rappelant qu'en Italie, la fragile coalition gouvernementale est de nouveau en péril.

Cependant, 'il ne fait aucun doute que la réunion de la BCE et le rapport américain sur l'emploi, attendus plus tard cette semaine, devraient faire bouger les lignes. Nous confirmons au passage notre opinion haussière sur le dollar d'ici la fin de l'année', écrivent de leur côté les analystes de Société Générale.

En effet, nombreux sont les évènements qui entretiennent l'attentisme : jeudi, le conseil des gouverneurs de la BCE se réunira puis organisera sa traditionnelle conférence de presse dirigée par Mario Draghi en tout début d'après-midi. Les propos du banquier central de la zone euro seront suivis de près, notamment en ce qui concerne la conjoncture et la politique monétaire non-conventionnelle.

Comme le notait lundi Bordier & Cie, “le sommet européen (de la fin de la semaine dernière, ndlr) n'a rien apporté de vraiment nouveau : il ne faut donc pas s'attendre à de grandes annonces de la part de la BCE cette semaine”, pronostiquent les analystes.

Mais auparavant, en prévision du jour férié du 4-Juillet aux Etats-Unis, les marchés financiers américains fermeront leurs portes à mi-séance mercredi puis resteront clos jeudi. Les volumes échangés devraient donc être limités en l'absence des opérateurs US.

Du côté de l'agenda statistique, l'indice des prix à la production industrielle (PPI) vient d'être dévoilé. Il a enregistré une baisse de 0,3% tant dans la zone euro que dans l'Union européenne en mai par rapport à avril, selon les estimations d'Eurostat.

Cet après-midi, depuis les Etats-Unis, les cambistes guetteront les commandes à l'industrie pour le mois de mai, attendues en hausse de 2%.

Il faudra cependant attendre vendredi pour prendre connaissance du rapport sur l'emploi américain de juin, indicateur économique majeur suivi de près notamment par la Fed. Le consensus table actuellement sur 165.000 créations de postes non-agricoles le mois dernier, un chiffre qui s'inscrirait en retrait de celui de mai (175.000). Le taux de chômage devrait, toujours selon le consensus, reculer de 7,6 à 7,5%.


Copyright (c) 2013 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...