Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : L'euro stable avant la BCE et l'emploi américain

Marché : L'euro stable avant la BCE et l'emploi américain

tradingsat

(CercleFinance.com) - Sur le marché des devises ce midi, la monnaie unique européenne restait stable alors que des annonces majeures sont attendues demain et vendredi de part et d'autre de l'Atlantique Nord. A mi-séance, l'euro recule symboliquement de 0,04% à 1,3510 dollar

Par ailleurs, l'euro perd 0,40% contre le yen nippon à 136,76 yens l'euro, ce qui porte sa baisse à 5,6% depuis le début de l'année. La devise de l'union monétaire européenne prend en revanche 0,28% contre le sterling britannique à 0,8301, et elle reste stable contre le franc suisse à 0,09% à 1,2229 franc l'euro.

L'agenda statistique de la matinée n'a donc pas suscité de mouvement particulier du côté des paires de devises. Les cambistes ont pourtant appris qu'en janvier, l'activité avait augmenté pour le septième mois consécutif dans le secteur privé de la zone euro, d'après Markit dont l'indice PMI final composite atteint, à 52,9. Il s'agit de son plus haut niveau depuis juin 2011.

La conjoncture s'améliore en outre en Allemagne, en Espagne et en Italie, pays où l'indice composite se redresse en territoire positif. La France reste ainsi la seule des quatre principales économies de la zone à signaler une baisse de son activité.

'Si le redressement de l'indice PMI se poursuit, les perspectives pour l'année 2014 pourraient être revues à la hausse, la prévision de croissance de 1% du PIB sur laquelle beaucoup s'accordent apparaissant d'ores et déjà modérée', juge-t-on chez Markit.

Toujours en zone euro, le volume des ventes du commerce de détail a diminué de 1,6% en décembre 2013 par rapport à novembre, selon Eurostat.

Par ailleurs, l'expansion du secteur britannique des services décélère à nouveau, mais reste à un rythme très élevé, d'après l'indice PMI Markit-CIPS qui s'établit à 58,3. Les carnets de commandes enregistrent leur plus forte augmentation depuis mai 1997.

Chez Barclays Bourse, on dresse un premier bilan de la crise des devises émergentes qui fait rage depuis une dizaine de jours. “La forte baisse des devises des pays émergents depuis 15 jours aura un impact sur leur croissance en obligeant les dirigeants des pays concernés à accélérer la transition d'un modèle très dépendant de l'extérieur en terme de financement et d'exportation, vers un modèle moins dépendant des capitaux étrangers et plus axé sur la consommation intérieure”.

Et Barclays Bourse de conclure : “cela passera par des taux de croissance moins élevés dans les prochains mois pour la zone émergente“, en ajoutant : “malgré l'ajustement économique des émergents, le scénario d'amélioration conjoncturelle aux Etats-Unis et en Europe (certes encore fragile) n'est pas remis en cause.”

Et maintenant ? Selon les cambistes de Société Générale, 'exténués (après notamment la crise des changes émergente, ndlr), les marchés attendent les statistiques américaines'.

Cet après-midi outre-Atlantique, les opérateurs seront attentifs au rapport ADP sur l'emploi privé et à l'indice ISM des services, deux statistiques qui permettront aux analystes d'affiner leurs prévisions avant le rapport officiel sur l'emploi américain, prévu vendredi.

L'enquête de l'institut privé ADP, qui selon le consensus devrait témoigner d'environ 185.000 créations de postes le mois dernier, pourrait présager de la statistique officielle que le Bureau of Labor Statistics publiera vendredi après-midi. Le consensus pour ce second chiffre se situe, à cette heure, au même niveau que le premier.

Les opérateurs retiennent aussi leur souffle avant la réunion du conseil des gouverneurs de la BCE, demain midi, qui sera suivie de la traditionnelle conférence de presse animée par le président de l'institut d'émission basé à Francfort, Mario Draghi. Selon Société Générale, “le principal risque est que les opérateurs se montrent déçus d'une (probable) inaction de la BCE”.

Notons aussi que la question du relèvement du plafond de la dette fédérale, qui fait l'objet de débats, pourrait être réglée sous peu.


Copyright (c) 2014 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...