Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : L'euro se stabilise vers 1,3540 dollar

Marché : L'euro se stabilise vers 1,3540 dollar

tradingsat

(CercleFinance.com) - Après une incursion sous les 1,34 dollar hier soir et ce main, la monnaie unique européenne se reprenait avec mesure contre le billet vert américain jeudi midi. Mais les 1,36 dollar dépassés voilà encore quelques jours ne sont plus de mise. Jeudi midi sur le marché des changes, l'euro était revenu à l'équilibre (+ 0,10%) à 1,3537 dollar.

La devise européenne se reprend plus sérieusement de 0,59% contre le yen nippon, à 132,36 yens l'euro, mais le ton est plus neutre face au sterling (+ 0,12% à 0,8484) comme au franc suisse (+ 0,09% à 1,2318).

Le processus budgétaire américain semble susciter un peu moins d'inquiétudes, des discussions ayant repris entre démocrates et républicains. Un accord temporaire sur le plafond de la dette, dont la 'date limite' est le 17 octobre, pourrait être mis en place dans un premier temps, ce qui éloignerait le scénario du pire (le défaut de paiement des Etats-Unis) et laisserait une fenêtre pour trouver un accord budgétaire.

“Le Dollar Index (indice retraçant l'évolution du dollar contre un panier de devises, ndlr) a touché un plus haut de deux semaines, s'éloignant ainsi d'un creux de huit mois atteint la semaine dernière alors que les dirigeants du Congrès se montrent disposés à relever le plafond de la dette du pays à court terme”, commentent d'ailleurs les cambistes de RTFX.

Du côté des dernières nouvelles de la Fed, les 'minutes', le compte-rendu de la réunion du comité de politique monétaire des 17 et 18 septembre derniers, suscite un intérê relatif. Le document, qui fait état d'opinions antérieures à l'impasse budgétaire, évoquait notamment l'opinion majoritaire, au sein de l'instance, que les rachats de titres par la Fed devaient être réduits avant la fin de l'année en cours.

'Les investisseurs considèrent que les réflexions des membres du FOMC ont évolué avec le 'shutdown'. Ces minutes ne sont donc pas déterminantes pour anticiper les décisions des membres du FOMC à la fin du mois ou à la mi-décembre', estiment ainsi les analystes d'Aurel BGC.

Les cambistes reviennent aussi sur la nomination de Janet Yellen en remplacement de Ben Bernanke par l'administration Obama, pour une prise de fonction après le départ de l'actuel patron de la banque centrale américaine, le 31 janvier prochain.

Difficile de dire que le dollar profite de cette nomination : comme le résume un cambiste nord-européen, 'une 'colombe' (Ben Bernanke) va être remplacée par une super-colombe (Janet Yellen)', cet oiseau étant traditionnellement associé aux politiques monétaires accommodantes, par opposition au faucon. Mais l'officialisation de la nouvelle lève cependant une incertitude.

Chez XTB, Daniel Gravier commente que “le maintien de la politique de la Fed consistant à injecter massivement des liquidités dans le système financier tout en préservant des taux d'intérêts historiquement bas, rassure les opérateurs boursiers”.

“Rappelons néanmoins que d'après la Fed, ce troisième volet de 'Quantitative Easing' doit prendre fin au printemps 2014”, nuance-t-il, en reprenant la pré-annonce de Ben Bernanke.

En ajoutant les conséquences économiques du blocage budgétaire à cette nomination, il semble désormais improbable que les QE soient réduits lors des deux prochaines réunions de la Fed à venir en 2013, ce qui était pourtant l'une des prévisions formulées par Ben Bernanke lui-même en milieu d'année.

Cet après-midi, et sous réserve des conséquences du 'shutdown' qui paralyse certains services fédéraux aux Etats-Unis (mais pas tous), on attend la publication des inscriptions hebdomadaires au chômage, qui pourraient ressortir à 310.000 selon le consensus, après 308.000 la semaine précédente.

Les prix à l'importation pour septembre, attendus en baisse de 0,1%, pourraient de leur côté ne pas être publiés.

Notons aussi, comme le souligne Barclays Bourse, que “les ministres des Finances du G20 doivent se retrouver à partir d'aujourd'hui à Washington, en marge des réunions du FMI et de la Banque mondiale, pour maintenir le cap d'une économie mondiale désorientée, entre autres, par les Etats-Unis”.


Copyright (c) 2013 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...