Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : L'euro résiste à un indice ZEW décevant

Marché : L'euro résiste à un indice ZEW décevant

tradingsat

(CercleFinance.com) - Mardi midi sur le marché des changes, la monnaie unique européenne, toujours en forme malgré un indice ZEW allemand décevant, testait toujours la barre symbolique des 1,14 dollar, un sommet de séance à 1,1415 ayant été atteint ce matin. Pour l'heure, l'euro prend 0,24% à 1,1384 dollar, comme d'ailleurs face au yen à 136,30, et même 0,83% contre le sterling à 0,7463.

Le marché des changes est encore peu animé, alors qu'une partie des marchés financiers américains (actions exceptées) est restée close hier pour le Colombbus Day, et qu'un jour férié - dédié à la santé et aux sports - était observé par la Bourse de Tokyo.

Pour les cambistes de Société Générale, le dollar a perdu en partie le soutien d'une éventuelle hausse des taux courts par la banque centrale américaine, alors que les dernières prises de positions des différents membres du FOMC, l'organe décisionnel de la Réserve fédérale, sont partagées. Et le rapport décevant pour l'emploi de septembre est encore dans les mémoires.

Et pourtant, les derniers indicateurs extra-américains ne sont guère encourageants. Cette nuit en effet, on a appris que les importations chinoises avaient chuté, en septembre, en yuans et sur un an, de près de 18%, et ce alors que leur contraction atteignait déjà 14,3% en août. De plus, les exportations se sont elles aussi tassées le mois dernier. Autant dire que la conjoncture chinoise n'a pas l'air de s'améliorer du tout.

En Europe, l'indice ZEW mesurant le sentiment des investisseurs et des analystes financiers en Allemagne s'est dégradé plus que prévu en octobre, en chutant de de 10,2 points à 1,9, alors que le consensus l'attendait à 6,6 et que la moyenne de long terme s'établit à 24,8.

'Le scandale du diesel chez Volkswagen et la faible croissance des marchés émergents a pesé sur les perspectives économiques de l'Allemagne', explique le professeur Clemens Fuest, président de l'institut ZEW.

Cela étant, ce chiffre renforce la probabilité de voir la BCE étendre son actuel programme de rachats d'actifs obligataires, hypothèse que son président Mario Draghi a plusieurs fois évoquée.

EG


Copyright (c) 2015 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...