Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : L'euro proche de 1,36 dollar avant l'emploi US

Marché : L'euro proche de 1,36 dollar avant l'emploi US

tradingsat

(CercleFinance.com) - La monnaie unique européenne consolidait une partie des gains enregistrés la veille contre le billet vert américain après l'intervention de Mario Draghi, le président de la BCE, qui n'a toujours pas changé de position. Après + 0,44% hier, l'euro se tasse de 0,17% à 1,3570 dollar.

Rien à signaler face au yen, l'euro se tassant de 0,05% à 138,57 yens l'euro et de 0,05% également face au franc suisse, à 1,2238, mais recule de 0,34% à 0,8301 livre.

Hier à l'issue du conseil des gouverneurs, le président de la BCE, Mario Draghi, a une fois encore opté pour le statu quo.

Comme le résument les analystes d'Aurel BGC, “les attentes d'une nouvelle action de la BCE ont été déçues. Non seulement les taux directeurs restent inchangés, mais aucune mesure 'non-standard' n'a été annoncée par Mario Draghi lors de sa conférence de presse Les banquiers centraux entretiennent toutefois l'espoir d'une décision le mois prochain, notamment en insistant sur les informations supplémentaires qu'ils tireront alors de la mise-à-jour des prévisions économiques des équipes de la BCE.”

Un des points abordé par le patron de la banque centrale de Francfort mérite d'être souligné : 'Mario Draghi rejette toujours le risque de déflation, insistant sur les différences avec la situation japonaise dans les années 1990 et établissant un parallèle avec les Etats-Unis. Il constate que l'inflation n'est pas beaucoup plus élevée outre-Atlantique que dans la zone euro, alors que la reprise de l'activité est nettement plus avancée là-bas qu'ici', comment Aurel BGC.

Selon les cambistes de Société Générale, 'l'euro a rebondi après que la BCE ait déçu le marché en ne décidant rien de nouveau. Mais les bonnes surprises économiques et les entrées de capitaux vers les obligations d'Etat des pays périphériques de la zone euro, qui avaient soutenu la principale devise du Vieux Continent depuis l'été 2012, sont majoritairement derrière nous.' En conséquence, la hausse de l'euro face au dollar devrait faire long feu, estiment les spécialistes.

En attendant, la crise émergente semble passer au second plan : “nous considérons toujours que la crise des devises dans les émergents ne remet pas en cause, à ce stade de l'analyse, l'amélioration observée depuis plusieurs trimestres de l'économie européenne et américaine”, estimait Barclays Bourse ce matin.

Une opinion cependant nuancée par la banque canadienne FBN, qui récemment soulignait “l'importance de ces économies (émergentes) qui représentent plus de 50% du PIB mondial, selon le FMI.”

Du côté des statistiques, on a appris ce matin que dans la zone euro, la séance est marquée par l'annonce d'un excédent commercial record de 198,9 milliards d'euros en Allemagne en 2013, tandis que le déficit commercial annuel de la France s'est réduit à 61,2 milliards.

En vue des annonces américaines de l'après-midi, les courtiers de RTFX notent que “le dollar américain est dans l'ensemble en territoire positif face à la plupart des devises majeures en prévision des chiffres de l'emploi non-agricole très attendus cet après-midi.“

Si les analystes attendent en moyenne 180.000 créations d'emplois non-agricoles aux Etats-Unis en janvier, certains espèrent un chiffre nettement supérieur dans le sillage des publications des derniers mois. Ce chiffre était de 74.000 en décembre, mais des conditions climatiques difficiles ont émaillé décembre comme janvier.


Copyright (c) 2014 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...