Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : L'euro ne réagit guère aux facteurs géopolitiques

Marché : L'euro ne réagit guère aux facteurs géopolitiques

tradingsat

(CercleFinance.com) - Mardi midi sur le marché des changes, la monnaie unique européenne se montrait peu sensible aux derniers développements géopolitiques comme économiques, l'euro grappillant 0,12% contre à 1,0647 dollar. Ses mouvements contre les autres grandes devises sont du même ordre. Notons que d'importantes statistiques américaines sont attendues cet après-midi.

La tension militaire a encore monté d'un cran en Syrie où les campagnes de bombardement de l'aviation française s'intensifient et s'ajoutent à d'autres, notamment celles de la Russie alliée à l'Iran et aux Syriens fidèles à Bachar El-Assad. Or la présidence de la Turquie a, selon différentes agences de presse, annoncé que ses forces armées avaient abattu un bombardier russe Su-24 qui, selon elle, évoluait dans l'espace aérien turc.

Confirmant que l'appareil a bien été “descendu” et que le sort de ses deux pilotes était incertain, le ministère de la Défense russe affirme de son côté que durant la totalité de son vol, le Su-24 en question n'a pas quitté le territoire syrien, ce qui peut être 'objectivement' confirmé par l'étude des données de vol. Moscou parle d'un “incident très sérieux”. Ce qui ne fait que compliquer encore une situation géopolitique déjà inextricable, au moment où la France cherche à organiser une coalition contre l'Etat islamique qui a frappé Paris par des attentats sanglants voilà une dizaine de jours.

Cependant, l'attention des opérateurs de change se concentre toujours sur les politiques (actuelles et futures) des banques centrales. De ce côté, comme le résume Aurel BGC ce matin, les derniers indices d'activité PMI publiés sur les deux rives de l'Atlantique ne changent pas le tableau d'ensemble : “ces enquêtes confortent la perspective d'une première hausse des taux directeurs américains (de la part de la Réserve fédérale, ndlr) en décembre, suivie d'un relèvement très progressifs ces prochains mois. De ce côté-ci de l'Atlantique, l'absence d'accélération de l'activité et le maintien de pression déflationniste donnent des arguments aux partisans d'une nouvelle détente de la politique monétaire” de la BCE.

En attendant, du côté statistique, on a appris ce matin que la croissance économique allemande a été soutenue par les dépenses de consommation, au vu des données détaillées du PIB dévoilées par l'office fédéral des statistiques Destatis. Le PIB s'est accru de 0,3% au troisième trimestre 2015, en données corrigées de prix et de variations saisonnières et calendaires. Cette croissance est intervenue après des hausses de 0,4% au deuxième trimestre et de 0,3% sur les trois premiers mois de l'année.

Par ailleurs en France, le climat des affaires est resté quasi-stable dans l'industrie manufacturière au mois de novembre en France, annonce l'Insee. L'institut national de la statistique - qui précise que la très grande majorité des entreprises avaient répondu à son enquête avant les attentats du 13 novembre - indique que l'indicateur synthétiquereflétant l'opinion des industriels est ressorti à 102 ce mois-ci, contre 103 en octobre. Ce niveau reste supérieur à sa moyenne de long terme, établie à 100 points.

Cet après-midi du côté américain, on guettera notamment la 2e estimation de la croissance du PIB des Etats-Unis pour le 3e trimestre, que le consensus attend à 2,1% après une première lecture à 1,5%.

On suivra aussi, parmi d'autres statistiques, la mesure du moral du consommateur réalisée par le Conference Board pour le mois de novembre, anticipée à 99,5 après 97,6 le mois précédent.

EG


Copyright (c) 2015 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...