Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : L'euro marque une pause, pour l'instant

Marché : L'euro marque une pause, pour l'instant

tradingsat

(CercleFinance.com) - Ce midi sur le marché des changes, la monnaie unique européenne parvenait à maintenir les gains engrangés la veille lors d'un rebond de 0,33% face à la devise américaine. Stable à 1,2949 dollar (+ 0,08%), l'euro ne varie pas non plus face au sterling britannique (- 0,07% à 0,8029 et au franc suisse (+ 0,05% à 1,2075).

'Un certain nombre d'inquiétudes plombe la tendance à l'heure actuelle, comme la posture moins accommodante de la Fed, les difficultés de l'économie chinoise, le référendum écossais et les incertitudes entourant la mise en oeuvre des actions de la BCE', résume-ton chez IG.

Après être passé rapidement sous les 1,30 dollar dans le sillage des annonces inattendues effectuées, la semaine dernière par la BCE concernant sa politique monétaire conventionnelle, l'euro marque maintenant une pause. Mais nombre de cambistes sont toujours d'avis que la baisse devrait se poursuivre.

“De manière générale, la BCE utilisera son bilan pour assumer des risques normalement pris par les banques commerciales. En l'absence de volonté ou de capacité des gouvernements à
recapitaliser le système bancaire (à l'instar du TARP américain), la BCE allégera la contrainte de capital en rachetant des créances aux banques”, indiquaient hier les analystes obligataires de Natixis AM, qui estiment que les rachats d'actifs menés par l'établissement émetteur de Francfort alourdiront son bilan de 700 à 1.000 milliards d'euros. Il s'agit d'un facteur baissier pour la monnaie unique européenne alors que la Fed américaine, elle, est en train d'arrêter ses “QE”.

Par ailleurs du côté britannique, selon un cambiste parisien, la baisse de la valeur relative de la livre sterling, que le Financial Times a surnommé le 'Sterling McWhobble', marque une pause, mais il ne s'agirait là encore que d'un mouvement temporaire. En effet, selon la presse citant une étude d'analystes bancaires, l'éventuelle sortie de l'Ecosse du Royaume-Uni, ce qui pourrait découler du referendum prévu le 18 septembre, réduirait la croissance du Royaume-Uni de 0,75 point de pourcentage en 2015.

'Le sterling a reculé trop vite ces dernières semaines, mais la baisse n'est pas terminée pour autant', ajoute le spécialiste.

En revanche, la devise de l'union monétaire européenne gagne 0,42% contre le yen à 137,99 yens.

En Europe, on notera seulement que la production industrielle française a progressé de 0,2% en juillet (-0,3% dans le secteur manufacturier).

Du côté de l'agenda statistique américain, on n'attend cet après-midi que les stocks des grossistes américains pour juillet, puis les stocks hebdomadaires de pétrole.


Copyright (c) 2014 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...