Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : L'euro malmené après des chiffres décevants

Marché : L'euro malmené après des chiffres décevants

tradingsat

(CercleFinance.com) - Sur le marché des changes jeudi midi, la monnaie unique européenne peinait à se maintenir contre les devises concurrentes après des statistiques décevantes en provenance notamment de France. A cette heure, l'euro se tassait ainsi de 0,18% contre le dollar à 1,3636 dollar et de 0,50% face au yen à 137,94.

Les tendances étaient plus mesurées contre la livre (+ 0,08% à 0,7958) et le franc suisse (- 0,09% à 1,2144).

En effet, les statistiques européennes ne peuvent guère rassurer les cambistes. La production industrielle de l'Hexagone a baissé de 1,7% en mai, alors que les économistes l'anticipaient en petite hausse, et l'inflation annuelle des prix à la consommation a ralenti à +0,5%, après +0,7% sur les deux mois précédents.

De plus, les marchés s'inquiètent alors que Moody's a décidé de dégrader de trois crans la note attribuée au groupe financier portugais Espirito Santo Financial Group (ESFG), à 'Caa2', conséquence de l'augmentation de l'exposition d'ESFG vis-à-vis d'Espirito Santo International (ESI) et Rio Forte.

Au Royaume-Uni, le déficit commercial s'est accentué à 2,4 milliards de livres en mai, contre 2,1 milliards au mois précédent. Notons aussi que la Banque d'Angleterre vient, à l'issue de son comité de politique monétaire, de confirmer ses orientations antérieures.

Par ailleurs, la Réserve fédérale a confirmé hier dans son compte-rendu que ses rachats d'actifs s'éteindront bien en octobre comme anticipé par les économistes, mais l'autorité monétaire semble surtout disposée à patienter avant d'envisager de remonter ses taux.

“L'absence d'indication précise sur le timing d'une éventuelle hausse des taux a permis une réaction positive des marchés actions et obligataire à la publication de ces minutes. La banque centrale ne semble pas pressée de remonter ses Fed funds et de réduire la taille de son bilan. Les taux longs devraient rester bas pour une 'période considérable'”, indiquent d'ailleurs les analystes d'Aurel BGC.

Associé au dynamisme relatif de l'économie américaine, cette perspective tend à peser sur l'euro.


Copyright (c) 2014 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...