Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : L'euro/dollar se stabilise à la veille de la BCE

Marché : L'euro/dollar se stabilise à la veille de la BCE

tradingsat

(CercleFinance.com) - Une fois de plus, la parité de changes euro/dollar semblait retenir son souffle ce midi à la veille d'une réunion du conseil des gouverneurs de la BCE et de la conférence de presse de son président, Mario Draghi. Le marché n'en attend pourtant pas grand-chose, à la différence de la prochaine réunion de la Fed. Ainsi, l'euro progressait symboliquement de 0,08% à 1,3176 dollar ce midi, tentant ainsi de mettre fin à une longue série de baisses.

Si l'euro gagnait un peu de terrain face au yen (+ 0,17% à 131,15 yens l'euro), il en perdait en revanche de nouveau contre le sterlng britannique (- 0,37% à 0,8433) en raison du dynamisme confirmé de l'économie du Royaume-Uni : en effet, l'expansion du secteur britannique des services a encore accéléré légèrement au mois d'août 2013, d'après l'enquête mensuelle réalisée par Markit et le CIPS auprès des directeurs d'achats du secteur. Leur indice PMI des services s'est redressé en effet à 60,5 le mois dernier, contre 60,2 au mois de juillet. Pour rappel, un indice au-dessus de 50 indique une expansion du secteur et plus il est haut, plus le rythme de cette expansion est fort.

Cependant, dans l'ensemble, les chiffres de la matinée plaident toujours pour un retournement de la conjoncture en zone euro : ainsi, le secteur privé de l'Eurozone a enregistré en août la deuxième hausse mensuelle consécutive de son activité, d'après l'indice PMI final Markit composite de l'activité globale. Bien que légèrement inférieur à son estimation flash (51,7), celui-ci se redresse de 50,5 en juillet à 51,5, signalant ainsi le plus fort taux de croissance depuis un peu plus de deux ans.

Au deuxième trimestre, le PIB de la zone euro a progressé de 0,3% et celui de l'UE de 0,4% par rapport au trimestre précédent, selon Eurostat qui confirme donc son estimation préliminaire pour la zone euro et révise en hausse de 0,1 point celle pour l'UE.

Enfin, le volume des ventes du commerce de détail a augmenté de 0,1% dans la zone euro et de 0,2% dans l'UE en juillet 2013 par rapport à juin, selon les estimations d'Eurostat.

Cependant, l'attention des cambistes est retenue ailleurs, du côté des banques centrales : en effet, c'est demain que se réunira le prochain comité de politique monétaire de la BCE. Une fois de plus, les attentes sont plutôt basses.

“Mario Draghi devrait être pris en étaux entre les tensions actuelles sur les marchés financiers avec la baisse des actions et la hausse du pétrole et les perspectives des élections en Allemagne le 22 septembre prochain. La BCE veut mener une politique monétaire accommodante pour rassurer et soutenir les marchés mais Angela Merkel n'a pas besoin d'un discours trop accommodant pour être réélue. Il est donc probable que la BCE se montre attentiste demain”, pronostique Vincent Gannes, analyste de FXCM.

A l'inverse, le prochain comité de politique monétaire de la Réserve fédérale américaine, qui se terminera le 18 septembre, devrait selon l'opinion majoritaire déboucher sur la réduction du volume actuel des rachats d'actifs obligataires (85 milliards de dollars par mois actuellement). Ce qui sera une première depuis la mise en place des “QE” par la Fed, à la toute fin de l'année 2008, en pleine tourmente financière.

En attendant, cet après-midi depuis les Etats-Unis, les cambistes prendront connaissance de la balance commerciale pour juillet. Le déficit devrait s'être creusé autour de 38,7 milliards de dollars. A 20h00 est attendu le livre beige (une sorte de point de conjoncture) de la Fed.

Il faudra attendre vendredi pour que les créations de postes d'août et le taux de chômage ne soient dévoilés. Le marché table actuellement sur 175.000 créations environ, soit un peu plus qu'en juillet, et un taux stable à 7,4%.


Copyright (c) 2013 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...