Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : L'euro/dollar attend Mario Draghi de pied ferme

Marché : L'euro/dollar attend Mario Draghi de pied ferme

tradingsat

(CercleFinance.com) - Sur le marché des devises en ce jeudi 8 mai, la monnaie unique européenne continuait de gagner du terrain à quelques heures de la conférence qu'animera le président de la BCE, Mario Draghi, à l'issue de la réunion du conseil des gouverneurs. A, cette heure, l'euro gagne 0,23% à 1,3944 dollar, niveau tout proche du sommet annuel de la parité (1,3967).

L'euro est également bien orienté contre le yen (+ 0,15% à 141,90) et le sterling (+ 0,18% à 0,8219), tout en restant stable contre le franc suisse (+ 0,01% à 1,2189).

“Aujourd'hui, les investisseurs sur les marchés de devises seront attentifs à la décision de la BCE, bien que le taux actuels doit être maintenu. Cependant une intervention n'est pas à exclure”, estiment les analystes de RTFX, qui rappellent que “Draghi a insisté à maintes reprises qu'il ferait tout pour maintenir l'euro à des niveaux raisonnables pour ne pas heurter l'inflation.”

Notons que le conseil des gouverneurs de la BCE se tiendra cette fois à Bruxelles, et non au siège francfortois de l'établissement émetteur européen.

A en croire les cambistes de Société Générale, 'la BCE va probablement annoncer la fin de la stérilisation des achats d'actifs réalisés dans le cadre du SMP (Securities Markets Programme)”.

Le SMP, soit “Programme pour les marchés de titres” en bon français, résume les interventions menées par la BCE sur les marchés obligataires secondaires publics et privés à partir de mai 2010, alors que la zone euro semblait menacée. Leur but était, selon un document de la Banque de France, de “garantir la profondeur et la liquidité des compartiments de marché qui connaissent des dysfonctionnements et affectent le mécanisme de transmission de la politique monétaire'.

L'encours des actifs rachetés dans le cadre du SMP, soit essentiellement des titres de dette des Etats périphériques de la zone euro, était supérieur à 200 milliards d'euros voilà un an. Actuellement, il est de l'ordre de 167 milliards d'euros, selon la BCE.

La BCE a donc injecté des liquidités auprès des opérateurs à qui ces titres ont été rachetés. Afin d'éviter que l'accroissement de la masse monétaire et ses conséquences potentiellement inflationnistes, la BCE a parallèlement retiré, sur les marchés, une quantité de devises équivalente aux achats effectués. C'est ce qu'elle appelle 'programme d'absorption des liquidités', ou “stérilisation”.

Si la BCE renonçait à “stériliser” le SMP, elle mènerait donc une politique monétaire moins orthodoxe et plus accommodante.

Et Société Générale d'ajouter : 'lors de la conférence de presse, la BCE mettra sans doute l'accent sur les outils monétaires encore à sa disposition, si besoin est. Mais nous doutons que cela soit suffisant pour empêcher un assaut des 1,40 de la part de l'euro/dollar'.

Chez FxPro, les analystes doutent que cette réunion de la BCE débouchera quoi que ce soit de neuf : “ces des deux dernières années, la BCE a eu le verbe haut, mais elle n'a guère agi”.

Certes, les officiels de la BCE ont évoqué dernièrement l'éventualité d'un assouplissement quantitatif, se référant au modèle américain. “Mais cela débouchera-t-il sur sur des actions, plutôt que des mots ?”, s'interroge FxPro.



Copyright (c) 2014 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...