Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : L'euro appelé à se déprécier, le dollar à la hausse

Marché : L'euro appelé à se déprécier, le dollar à la hausse

Marché : L'euro appelé à se déprécier, le dollar à la hausseMarché : L'euro appelé à se déprécier, le dollar à la hausse

LONDRES (Reuters) - Le mouvement d'appréciation de la monnaie unique européenne touche à sa fin, la faiblesse de l'inflation et de la reprise économique au sein de la zone euro condamnant la Banque centrale européenne (BCE) à une politique monétaire durablement accommodante voire à de nouveaux assouplissements, estiment des prévisionnistes sur les changes interrogés par Reuters.

Les 60 stratèges interrogés cette semaine estiment en moyenne que l'euro se négociera à 1,37 dollar dans un mois, 1,33 dollar dans six mois et 1,29 dollar dans un an, des niveaux très légèrement supérieurs à ceux qui étaient ressortis de l'enquête conduite le mois dernier.

Plus de la moitié des stratèges qui ont répondu à une question sur la devise qui s'appréciera le plus cette année ont cité le dollar.

L'euro évolue sur une tendance haussière depuis la fin juillet 2012 et l'engagement pris par le président de la BCE Mario Draghi, au plus fort de la crise des dettes souveraines au sein de la zone euro, de tout faire pour sauver la monnaie unique. Celle-ci est ainsi passée d'un point bas de 1,2050 en séance le 25 juillet 2012 à un pic de plus de trois ans à 1,3967 le 13 mars dernier.

"L'euro a beaucoup déçu tous ceux qui avaient des velléités de le vendre. Cette fois, les coupables sont des conditions climatiques défavorables aux Etats-Unis qui ont mis un coup d'arrêt (et même partiellement inversé) la hausse des taux américains et l'incapacité ou l'absence de volonté de la BCE de s'attaquer à la faiblesse inquiétante de l'inflation", a déclaré Marvin Barth de Barclays.

"Nous nous attendons à ce que ces facteurs ne masquent que temporairement la faiblesse de l'euro", a-t-il ajouté.

Le yen est l'autre devise dont les stratèges changes s'attendent à ce qu'elle soit pénalisée cette année par la persistance d'une inflation faible et des perspectives économiques déprimées en dépit des mesures de relance prises par les autorités nipponnes.

Ils anticipent en moyenne un dollar à 103 yens dans un mois, 106 dans six et 110 dans un an.

(Jonathan Cable, Marc Joanny pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat)

Copyright © 2014 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...