Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : L'Etat britannique ne détient plus que 15,9% de Lloyds

Marché : L'Etat britannique ne détient plus que 15,9% de Lloyds

Marché : L'Etat britannique réduit sa participation dans Lloyds à 15,9%Marché : L'Etat britannique réduit sa participation dans Lloyds à 15,9%

LONDRES (Reuters) - Le Royaume-Uni a encore réduit sa participation dans Lloyds Banking Group pour la ramener à 15,9% contre 16,87% précédemment, a annoncé le groupe bancaire jeudi.

L'Etat avait pris 43% du capital de la banque pendant la crise financière de 2007-2008, moyennant un coût de 20,5 milliards de livres pour le contribuable britannique.

Le gouvernement a commencé à céder des titres aux actionnaires institutionnels en septembre 2013 et compte achever son désengagement en 2016. Depuis le mois de février dernier, il a réduit sa participation de 9% au total.

En comprenant la dernière opération, les ventes d'actions Lloyds lui ont permis de récupérer quelque 12,5 milliards de livres (17,6 milliards d'euros).

"Je suis déterminé à poursuivre sur cette voie et à mener à bien la privatisation de Lloyds pour réduire notre endettement", a déclaré le ministre des Finances George Osborne.

La participation résiduelle de l'Etat représente une valeur de 9,9 milliards de livres au cours de Bourse actuel. Une partie en sera en principe réservée aux actionnaires particuliers l'an prochain.

A la Bourse de Londres, l'action Lloyds cède 0,61% à 86,33 pence vers 09h40 GMT, sous-performant l'indice FTSE qui est stable (-0,01%).

(Matt Scuffham, Véronique Tison pour le service français)

Copyright © 2015 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...