Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : L'effet Volkswagen s'estompe

Marché : L'effet Volkswagen s'estompe

tradingsat

(CercleFinance.com) - Aidées par des indices PMI plutôt rassurants dans la zone euro, les Bourses du vieux continent regagnent du terrain ce mercredi, se remettant des secousses générées la veille par le dossier Volkswagen.

Milan s'adjuge ainsi 1,6%, Londres 1,3%, Francfort 1,2%, Amsterdam 1,1%, Paris 1%, Madrid 0,9%, Lisbonne 0,8%, Zurich et Bruxelles 0,6%. A New York mardi, le Dow Jones a terminé en repli de 1,1% et le Nasdaq de 1,5%.

'Les opérateurs regardent davantage vers une réduction des pertes de dernières minutes mardi soir à Wall Street que vers les données PMI manufacturières décevantes en provenance de Chine', indique Tony Cross, analyste de marchés chez Trustnet Direct.

'La psychologie de marché a clairement changé depuis mi-août avec des séances haussières plutôt poussives et sans volume et des séances baissières qui se terminent souvent sur les plus bas du jour avec des volumes en hausse', reconnait un gérant de Barclays Bourse.

Il estime néanmoins qu'à moyen terme, les chiffres macroéconomiques publiés en Europe et aux Etats-Unis ne permettent pas d'invalider son scénario optimiste, prenant exemple des indices PMI publiés ce matin en France qui se redressent en septembre.

Au niveau de la zone euro, l'indice PMI 'flash' Markit se replie de 54,3 en août à 53,9 en septembre, 'signalant une croissance de l'économie de la zone de l'ordre de 0,4% au troisième trimestre', selon Chris Williamson, chief economist à Markit.

'La BCE aimerait certainement que son programme d'assouplissement quantitatif offre un meilleur rendement, mais on peut se demander si ces chiffres sont suffisamment faibles pour la convaincre de prendre, dès à présent, des mesures plus agressives', juge-il.

Sur le plan des valeurs, Volkswagen fait l'objet de ramassages à bon compte et gagne 2,2%, après avoir vu fondre plus d'un tiers de sa valeur sur les deux dernières séances sous l'effet du scandale des émissions diesels aux Etats-Unis.

Le titre du constructeur automobile allemand entraine dans son sillage ses pairs Daimler (+1,5%) et BMW (+1,4%) à Francfort, ainsi que Fiat Chrysler (+1,5%) à Milan, mais pas Peugeot (-3%) et Renault (-2,3%), lanternes rouges à Paris.

Total prend par contre 1,7%, à la suite d'une présentation de la compagnie pétrolière sur sa stratégie et ses perspectives. Elle affiche notamment un objectif de réduction des coûts opératoires augmenté de 50% à horizon 2017 et se veut rassurante sur son dividende.

Copyright (c) 2015 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...