Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : L'aversion au risque domine toujours

Marché : L'aversion au risque domine toujours

tradingsat

(CercleFinance.com) - L'aversion au risque demeure clairement le sentiment dominant sur les places européennes, alors que les opérateurs s'interrogent sur les tenants et aboutissants d'une action militaire occidentale contre le régime de Bachar El-Assad.

Milan avance de 0,7%, mais Paris et Bruxelles cèdent 0,1%, Madrid et Amsterdam 0,2%, Londres et Lisbonne 0,3%, tandis que Francfort dévisse de 1,2% et Zurich de 1,4%. A Wall Street, le Dow Jones reprend 0,3%.

'La liste des raisons de s'inquiéter s'allonge pour les investisseurs, qui y ajoutent l'hypothèse d'une intervention occidentale en Syrie. Celle-ci pourrait ouvrir une boite de Pandore dont les ramifications sont difficiles à évaluer à ce stade', prévient un analyste marchés d'IG.

En particulier, les marchés peuvent craindre un fort regain de tensions entre les pays occidentaux et les alliés de Damas que sont la Russie et l'Iran, puissances qui sont fortement opposées à l'hypothèse d'une intervention militaire.

'Avec en plus les questions des réductions des rachats d'actifs et du changement à la tête de la Fed, il semble que le mois de septembre pourrait s'avérer difficile pour les opérateurs ayant une vue de long terme', ajoute le professionnel des marchés.

Largement préoccupés par la question syrienne, les marchés n'ont guère prêté attention aux promesses de ventes de logements aux Etats-Unis, qui ont diminué de 1,3% en juillet sur fond de montée des taux hypothécaires.

L'angoisse au sujet du Proche-Orient se répercute sur le marché du pétrole, avec un cours du Brent qui se maintient à plus de 115 dollars le baril. A noter que les stocks de brut ont progressé de près de trois millions de barils la semaine dernière aux Etats-Unis.

Sur le plan des valeurs, Holcim recule de 2,7% à 63,2 francs suisses à Zurich, alors que le cimentier helvétique a annoncé une série de transactions avec son concurrent Cemex pour restructurer son portefeuille d'actifs en Europe.

Akzo Nobel perd 2% à 45,6 euros à Amsterdam, affecté par une note de HSBC qui dégrade sa recommandation sur de 'neutre' à 'sous-pondérer', estimant notamment que le consensus paraît encore trop optimiste pour les restructurations du groupe de chimie.

A l'inverse, GDF Suez progresse de 2,5% à 16,6 euros à Paris et à Bruxelles, soutenu par des propos favorables de Crédit Suisse qui relève son opinion sur le titre du groupe énergétique de 'neutre' à 'surperformance'.

Sur le CAC40 à Paris, Bouygues caracole en tête (+9,8% à 25,2 euros) grâce aux prévisions optimistes affichées par le conglomérat pour le second semestre, alors qu'Accor dévisse de 4,1% à 27,6 euros sur une publication semestrielle jugée décevante.

Copyright (c) 2013 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...