Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : L'appétit pour le risque ressurgit en Europe

Marché : L'appétit pour le risque ressurgit en Europe

tradingsat

(CercleFinance.com) - Le ton modéré à très accommodant de la FED écarte le risque d'une hausse de taux précoce (un large consensus table désormais sur un premier mouvement en septembre au plus tôt) et vigoureuse: il ne devrait y avoir que 2 relèvements de 25Pts cette année, et encore, cela dépendra des statistiques nous explique Janet Yellen.

Les T-Bonds qui s'étaient fortement détendus mercredi soir effacent la moitié de leurs gains (+5Pts de base à 1,98%).

En Europe en revanche, l'appétit pour le risque revient en force sur les dettes périphériques, avec une détente de 9Pts de base sur les 'bonos' et les 'BTP' italiens (à 1,25 et 1,23% respectivement.
Nos OAT restent stables autour de 0,49 à 0,50% et les Bunds inscrivent un nouveau plancher absolu à 0,16% contre 0,17% la veille (et 0,1450% au plus bas).
La perspective de taux longs à '0%' en Allemagne ne choque plus personne, le rendement des OAT devraient fléchir vers 0,25% d'ici quelques semaines.

Le seul point noir demeure la Grèce, avec une dégradation spectaculaire sur le '10 ans' qui refranchit le cap des 12% et le '2 ans' s'envole à 24%.
Cela signifie que les opérateurs ne croient pas au succès du sommet Grèce/Europe ce jeudi soir, tout du moins, pas dans l'immédiat.

Les négociations apparaissent très compliquées alors qu'Athènes multiplie les initiatives 'sociales' pour atténuer les conséquences de la crise sur les ménages les plus pauvres... ce qui provoque la colère des allemands.

Cette journée a également été marquée par le 3ème volet du 'TLTRO' de la BCE: les banques de la zone Euro (au nombre de 143) ont emprunté 97,8MdsE sur les 200MdsE mis à leur disposition.

Ce programme d'injection de liquidités (TLTRO ou opération de refinancement à très long terme) rencontre un succès mitigé car les banques n'avaient emprunté que 82,6MdsE en septembre et 129,8MdsE en décembre, alors que les 2 premières tranches portaient également sur 200MdsE chacune.

Pour s'assurer une forte demande, la BCE a abaissé de 0,10% de le taux auquel elle fournit ces liquidités et cette quasi gratuité à dopé une demande qui s'annonçait par ailleurs très faible (de l'ordre de 40 à 50MdsE, symptome de peu d'appétit général pour le crédit).

Copyright (c) 2015 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...