Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : L'Amérique du Nord porte les ventes d'Adidas

Marché : L'Amérique du Nord porte les ventes d'Adidas

Marché : Course, mode et Amérique du Nord portent les ventes d'AdidasMarché : Course, mode et Amérique du Nord portent les ventes d'Adidas

par Emma Thomasson

BERLIN (Reuters) - Adidas a fait état mardi d'une progression plus forte que prévu de son chiffre d'affaires au premier trimestre en raison des bonnes performances de ses divisions course à pied et prêt-à-porter et surtout du redressement de ses activités en Amérique du Nord.

Les ventes du deuxième équipementier sportif mondial ont augmenté de 17% à 4,083 milliards d'euros, ou de 9% en excluant les effets de changes, alors que les analystes prédisaient en moyenne un chiffre d'affaires à 3,913 milliards d'euros.

Adidas a dévoilé fin mars un plan sur cinq ans mettant l'accent sur la réduction de ses délais d'approvisionnement et sur le développement de ses activités aux Etats-Unis et dans les plus grandes villes du monde. L'objectif est de quasiment doubler le chiffre d'affaires d'ici 2020 pour le porter au-dessus de 22 milliards d'euros.

En Amérique du Nord, où Adidas a fortement investi dans la promotion commerciale de ses produits afin de combler son retard sur Nike et contrer la percée d'Under Armour, qui lui a ravi la deuxième place aux Etats-Unis, l'équipementier allemand a vu ses ventes progresser de 7%, hors effets de changes, au premier trimestre après une contraction de 4% en 2014.

"Ce n'est qu'un début. L'Amérique n'est pas un sprint pour nous, c'est plus un marathon (...) Il nous reste beaucoup à faire", a déclaré le président du directoire, Herbert Hainer, lors d'une conférence téléphonique avec des journalistes.

Adidas a accru sa marge d'exploitation de 10 points de base à 8,9%, ce qui reste nettement inférieur aux 13% atteints par Nike en 2014.

L'action, qui a déjà bondi de près d'un tiers depuis le début de l'année, gagnait 0,7% vers 13h15 à la Bourse de Francfort.

OPTIMISME POUR LE CHIFFRE D'AFFAIRES

Confronté à des appels à la démission l'an dernier après une succession d'avertissements sur résultats, Herbert Hainer avait déjà laissé entendre au cours du week-end dans la presse que les résultats du premier trimestre seraient bons.

Aux commandes du groupe depuis 2001, il dispose d'un contrat courant jusqu'en 2017 et ne semble pas pressé de céder sa place même si Adidas a annoncé en février qu'il lui cherchait officiellement un successeur.

Il s'est dit "très optimiste" quant aux perspectives annuelles tout en soulignant que les chiffres des deuxième et troisième trimestres devraient souffrir de la comparaison avec la même période de 2014, marquée par la Coupe du monde de football.

Adidas maintient sa prévision d'une hausse de son chiffre d'affaires aux alentours de 5% en 2015, après 6% en 2014, tandis que le bénéfice net des opérations poursuivies devrait progresser de 7% à 10%.

Le bénéfice net attribuable est en hausse de 8% à 221 millions d'euros. Ce montant est inférieur au consensus, à 232 millions, mais il inclut une charge de 18 millions d'euros liée à un jeu d'écriture comptable.

La progression des chiffre d'affaires de sa division course à pied et de ses marques de mode Originals et NEO a été supérieure à 10%.

Hors effets de change, la hausse pour la marque Reebok a été de 9% alors qu'elle avait été limitée à 1% au quatrième trimestre 2014.

(Bertrand Boucey pour le service français, édité par Véronique Tison et Wilfrid Exbrayat)

Copyright © 2015 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...