Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : L'AIE relève sa prévision de demande mondiale de pétrole

Marché : L'AIE relève sa prévision de demande mondiale de pétrole

Marché : L'AIE relève sa prévision de demande mondiale de pétroleMarché : L'AIE relève sa prévision de demande mondiale de pétrole

(Reuters) - L'Agence internationale de l'énergie (AIE) a relevé fortement mercredi ses prévisions de demande mondiale de pétrole pour 2015 et 2016, en mettant en avant la reprise de la croissance économique et les prix bas du brut.

Bien qu'à son rythme le plus élevé depuis cinq ans, la hausse de la demande ne suffira pas à rééquilibrer le marché pétrolier qui continuera de souffrir d'une offre excédentaire jusqu'à la fin de l'an prochain, en dépit d'une diminution de la production des pays non-Opep, estime l'agence basée à Paris.

"Le rééquilibrage a commencé mais le processus sera long et la situation d'offre excédentaire persistera probablement en 2016, ce qui suggère une nouvelle accumulation des stocks mondiaux", écrit-elle dans son rapport mensuel sur le marché pétrolier.

L'AIE prévoit une hausse de 1,6 million de barils par jour (bpj) de la demande mondiale en 2015, soit une révision en hausse de 260.000 bpj par rapport à son rapport mensuel de juin. "Il s'agit de la plus forte croissance en cinq ans, qui marque aussi une accélération spectaculaire par rapport à la hausse de seulement 0,7 million de bpj enregistrée en 2014", dit-elle.

Pour 2016, elle a rehaussé sa prévision de 410.000 bpj, à 1,4 million de bpj.

Après une hausse record de 2,4 millions de bpj en 2014, l'AIE s'attend à ce que la production non-Opep n'augmente plus que de 1,1 million de bpj cette année puis se contracte de 200.000 bpj en 2016, les Etats-Unis étant les plus touchés.

Ces estimations semblent montrer que la stratégie de l'Opep adoptée en novembre dernier et consistant à ne pas réduire la production pour défendre ses parts de marché commence à porter ses fruits, le bas niveau des cours du brut rendant l'exploitation du pétrole de schiste américain trop coûteuse.

Mais la situation d'offre surabondante qui découle de cette stratégie ne se réglera pas avant le deuxième semestre 2016 au mieux, prévient l'AIE. En supposant le maintien d'une production de l'Opep de l'ordre de 31,7 millions de bpj, soit sa moyenne des trois derniers mois, l'offre excédentaire du marché mondial serait de 1,4 million de bpj au deuxième semestre 2015 puis de 850.000 bpj au premier semestre 2016.

Une baisse des stocks mondiaux deviendrait envisageable dans les trois derniers mois de 2016 mais cette prévision ne tient pas compte d'un possible afflux de pétrole iranien en cas de levée des sanctions contre ce pays, ajoute l'AIE.

Les cours du pétrole ont légèrement rebondi mercredi en réaction aux prévisions optimistes de l'AIE pour la demande mondiale. Le Brent de mer du Nord reprenait ainsi 0,65% à 49,50 dollars vers 16h30.

(Christopher Johnson et Dmitry Zhdannikov, Véronique Tison pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat)

Copyright © 2015 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...