Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Intesa voit son bénéfice fondre de moitié au 3e trimestre

Marché : Intesa voit son bénéfice fondre de moitié au 3e trimestre

Marché : Bénéfice réduit de moitié au 3e trimestre pour IntesaMarché : Bénéfice réduit de moitié au 3e trimestre pour Intesa

MILAN (Reuters) - Intesa Sanpaolo, première banque de détail en Italie, a vu son bénéfice net fondre de moitié au troisième trimestre, sous le coup des provisions pour créances douteuses et d'une baisse des volumes de prêts, et n'est pas certaine de pouvoir distribuer un dividende cette année.

La banque a fait état mercredi d'un résultat net de 218 millions d'euros contre 414 millions un an plus tôt, supérieur cependant au consensus établi par Thomson Reuters I/B/E/S qui était de 197 millions d'euros.

Contrairement à sa concurrente UniCredit, qui a publié ses résultats en début de semaine, Intesa a continué d'augmenter ses provisions pour couvrir ses créances douteuses, payant ainsi son exposition plus forte au marché italien en récession, d'où elle tire 80% de ses revenus.

Sur les neuf premiers mois de l'année, les provisions pour créances douteuses ont totalisé 4,03 milliards d'euros, en hausse de 24% par rapport à la même période de 2012, et le revenu net des intérêts a diminué de 12,3% sur le seul trimestre juillet-septembre en variation annuelle.

La formation de nouvelles créances douteuses a de plus légèrement augmenté sur le trimestre.

"Contrairement à UniCredit, il n'y a pas d'amélioration de la qualité des actifs", relèvent les analystes de Mediobanca dans une note.

Intesa a en revanche annoncé un ratio de fonds propres pro forma de 11,2% aux normes de Bâle III, l'un des plus élevés en Italie et bien supérieur au niveau minimal de 8% exigé par la Banque centrale européenne.

La banque a par ailleurs précisé avoir remboursé à la BCE pour trois milliards d'euros de prêts obtenus dans le cadre du programme LTRO, portant à 15 milliards d'euros ses remboursements à ce jour sur un total de 36 milliards empruntés.

Le nouvel administrateur délégué d'Intesa, Carlo Messina, a assuré que la distribution d'un dividende restait une priorité, tout en ajoutant que le versement d'un dividende cette année serait fonction du "contexte externe" et des mesures prises par les autorités de contrôle.

Carlo Messina a remplacé le 29 septembre Enrico Cucchiani, désavoué par les actionnaires de la fondation qui contrôle le groupe.

A la Bourse de Milan, l'action Intesa chute de 3,05% à 1,7170 euro vers 15h00 GMT en réaction à ces annonces, après un plus bas d'un moins à 1,6990.

Silvia Aloisi, Véronique Tison pour le service français

Copyright © 2013 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...