Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Intesa augmente son dividende malgré un 4e trimestre décevant

Marché : Intesa augmente son dividende malgré un 4e trimestre décevant

Marché : Intesa annonce un dividende supérieur aux attentesMarché : Intesa annonce un dividende supérieur aux attentes

MILAN (Reuters) - Intesa Sanpaolo, numéro un de la banque de détail en Italie, a annoncé vendredi son intention de distribuer un dividende de 2,4 milliards d'euros, supérieur aux attentes, au titre de 2015 en dépit d'un bénéfice net décevant au quatrième trimestre.

Le groupe bancaire a publié pour les trois derniers mois de l'an dernier un résultat net de 13 millions d'euros alors que les analystes financiers prévoyaient en moyenne un bénéfice d'environ 80 millions.

Ses résultats trimestriels ont été affectés par sa contribution de 380 millions d'euros au renflouement, coordonné par l'Etat, de quatre petits établissements financiers de la péninsule en novembre.

Sur l'ensemble de l'année, son bénéfice net ressort à 2,74 milliards d'euros, plus du double de celui de 2014 (1,25 milliard).

Comme la plupart des acteurs du marché de la banque de détail, Intesa Sanpaolo voit sa rentabilité pénalisée par la faiblesse des taux d'intérêt, ce qui l'incite à développer ses activités de gestion d'actifs et de banque privée.

Ses commissions nettes ont augmenté de 10,8% en 2015, la plus forte croissance de l'histoire du groupe.

Le dividende annoncé au titre de 2015 dépasse de 400 millions d'euros l'objectif que s'était fixé le groupe. Et Intesa a confirmé vouloir distribuer trois milliards d'euros à ses actionnaires au titre de cette année.

"Globalement, les résultats ne sont pas extraordinaires mais le message sur le dividende est positif car ils vont payer un peu plus que le consensus, 14 centimes par action au lieu de 13", a commenté un trader.

Même en prenant en compte le dividende annoncé, Intesa Sanpaolo affiche l'un des bilans les plus solides d'Italie: son ratio de fonds propres "Common Equity Tier 1" (CET1) s'élevait à 13,1% fin décembre contre 13,4% trois mois plus tôt.

Les provisions sur créances douteuses ont été ramenées à 3,3 milliards d'euros sur l'ensemble de 2015, en baisse de 28% sur un an.

Ce recul devrait soulager les investisseurs, toujours en quête d'informations rassurantes sur le dossier des 360 milliards d'euros de créances douteuses du secteur bancaire italien.

Les inquiétudes suscitées par ces créances ont pesé sur les cours des valeurs bancaires italiennes ces dernières semaines à la Bourse de Milan. S'il a moins souffert que d'autres, le titre Intesa Sanpaolo a ainsi perdu 19% depuis le 1er janvier.

Vendredi, il gagnait 2,58% à 2,5440 euros alors que l'indice local des banques reprenait 2,54%.

(Silvia Aloisi, avec Danilo Masoni; Marc Angrand pour le service français)

Copyright © 2016 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...