Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Intel déçoit avec sa prévision de chiffre d'affaires

Marché : Intel déçoit avec sa prévision de chiffre d'affaires

Marché : Intel publie des résultats conformes aux attentesMarché : Intel publie des résultats conformes aux attentes

par Noel Randewich

SAN FRANCISCO (Reuters) - Intel a annoncé jeudi une prévision de chiffre d'affaires légèrement inférieure aux attentes pour le trimestre en cours mais en promettant une amélioration de sa marge brute, sur fond de baisse des ventes d'ordinateurs et de transition vers les tablettes et smartphones.

Ces annonces n'ont pas satisfait Wall Street, où le titre, initialement en hausse, s'est retourné à la baisse et recule de 3,6% dans les transactions hors séance après une clôture en progrès de 2,58% à 22,68 dollars.

Le premier fabricant mondial de microprocesseurs s'attend à une marge brute de 58% au premier trimestre, avec une marge de plus ou moins deux points de pourcentage, alors que la prévision moyenne des analystes était de 56%, selon le consensus réalisé par Thomson Reuters I/B/E/S.

Sur l'ensemble de l'exercice 2013, sa prévision est de 60%, un point de plus que le consensus.

Toujours pour l'exercice, le groupe californien prévoit d'investir 13 milliards de dollars - à 500 millions près -, dépassant là encore les attentes des analystes.

Au quatrième trimestre 2012, Intel a réalisé un bénéfice net de 2,5 milliards de dollars, soit 48 cents par action, à comparer à un profit de 3,4 milliards (64 cents/action) un an plus tôt.

Le chiffre d'affaires, conforme au consensus, a atteint 13,5 milliards contre 13,9 milliards au quatrième trimestre 2011.

"Pour le chiffre d'affaires ce n'est pas encore ça mais les marges et le contrôle des dépenses permettront de stabiliser la situation", estime Cody Acree, analyste chez Williams Financial. "Je pense qu'on peut parler de succès si vous réussissez à vous maintenir à niveau dans un secteur où tout le monde vous attend en baisse".

Les ventes d'ordinateurs qui ont fait autrefois les beaux jours d'Intel déclinent désormais au profit des smartphones et des tablettes dont les processeurs sont construits sur une architecture mise au point par le britannique ARM, qui la vend sous licence aux concurrents d'Intel.

Le lancement en octobre de Windows 8, le nouveau système d'exploitation de Microsoft, n'a pas suffi à relancer le marché comme l'espéraient Intel et beaucoup de fabricants de PC.

Véronique Tison pour le service français

Copyright © 2013 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...