Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : ING versera à nouveau un dividende en 2015

Marché : ING versera à nouveau un dividende en 2015

Marché : ING versera à nouveau un dividende en 2015Marché : ING versera à nouveau un dividende en 2015

AMSTERDAM (Reuters) - ING Group a annoncé mercredi un bénéfice imposable en deçà du consensus au quatrième trimestre mais a dit qu'il verserait à nouveau un dividende cette année, et ce pour la première fois en sept ans.

Le bénéfice imposable du groupe financier ressort à 783 millions d'euros contre 904 millions un an auparavant. Le consensus Reuters donnait 864 millions.

Le résultat sous revue inclut une charge de restructuration de 375 millions d'euros, ainsi qu'une charge de 273 millions liée notamment à la revalorisation de la dette.

"D'un point de vue international, dans la banque de dépôt, nous anticipons de la croissance dans le crédit immobilier et dans tout ce qui n'est pas immobilier; en matière de banque commerciale, nous projetons de la croissance sur l'ensemble de la planète", a dit à la presse le directeur général Ralph Hamers.

ING, qui a versé en novembre la dernière échéance du remboursement d'une aide publique de 10 milliards d'euros reçue lors de la crise financière de 2008, entend restituer au moins 470 millions d'euros aux actionnaires cette année, soit 12 centimes d'euros par action.

Il a ajouté qu'il pourrait augmenter ce montant en fin d'année, ayant résolu de retourner aux actionnaires 40% au moins du bénéfice net annuel.

Hamers a précisé que la banque était bien capitalisée, avec un ratio de fonds propres Tier 1 de 11,4%.

ING a constitué moins de provisions pour créances douteuses durant le trimestre, 400 millions d'euros au total contre 560 millions un an auparavant.

Le directeur financier Patrick Flynn a observé que la banque était confrontée à des obstacles dans son activité de prêts, en l'occurrence des taux d'intérêt en baisse, le marasme économique russe et la baisse des prix pétroliers.

Toutefois, a-t-il poursuivi, ING pourra préserver ses marges sur ses prêts aux niveaux actuels et augmenter son encours de crédits de 4% environ, soit l'objectif voulu.

"Il reste à voir ce qu'un QE (assouplissement quantitatif) aura comme impact sur les marges de crédit mais pour l'heure, pour les deux prochaines trimestres, je pense que nous pouvons maintenir à peu près nos marges en l'état", a-t-il expliqué.

La marge d'intérêt était de 1,53% au quatrième trimestre contre 1,45% un an auparavant.

(Toby Sterling, Wilfrid Exbrayat pour le service français)

Copyright © 2015 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...