Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Indices US au contact de leurs records absolus

Marché : Indices US au contact de leurs records absolus

tradingsat

(CercleFinance.com) - Cette séance de reprise s'inscrit dans la continuité de celles qui s'enchainent depuis le 3 janvier: la stratégie des 'sherpas' du marché consiste à 'soulever' tout doucement (très, très lentement) les grands indices directeurs US afin de les ramener au contact de leurs records absolus, tout en écrasant la volatilité (ce qui permet d'encaisser la 'valeur temps' et de faire ainsi d'une pierre deux coups, avec un VIX durablement ancré au sein d'un corridor 12,3/13,5).

Mais alors que le Dow Jones (+0,38% à 14.035Pts) revient à 0,9% de son zénith historique (ou le 'S&P' à 2,2% du sien, moyennant 0,73% de gain à 1.531), l'ascension du 'Dow Transport' (+1,25% à 6.020Pts) ressemble à une 'fuite en avant' digne des plus grandes bulles des 30 dernières années: la hausse atteint +14% depuis le 31 décembre et +23% depuis le 16 novembre dernier.
On peine à imaginer quel genre d'amélioration de l'économie américaine pourrait justifier cette flambée alors que cet indice tutoyait déjà ses records absolus début mars 2012 (vers 5.400Pts) lorsque la croissance était anticipée à +3% fin 2012... alors qu'elle s'avère au bout du compte négative de -0,1%.
Jamais dans toute l'histoire des indices US, absolument jamais aucun indice n'a inscrit le moindre record annuel et encore moins historique avec une croissance sous-jacente à 0% ni avec un PIB anticipé à +2% au cours des 6 à 12 prochains mois.

A tous égards, le test des 6.000 par le 'Dow Transport' (dont 80% les composantes affichent des PER astronomiques) constitue un phénomène sans précédent.
Il en va de même pour le Russel-2000 (+1% à 932Pts ce mardi) qui s'envole de +20% depuis le 16 novembre et de +100Pts très exactement depuis le 31 décembre (soit +12%): chacun de ses précédents sommets avait coïncidé avec un 'pic de croissance' (ainsi hélas qu'une culmination du PIB américain), les opérateurs se fondant sur des perspectives de poursuite du 'boom économiques' et de taux de progression des bénéfices à 2 chiffres durant plusieurs années.

Car le Russel-2000, il ne faut pas l'oublier, ne surfe pas comme le Nasdaq ou le 'S&P' sur des perspectives de croissance mondiale astronomiques (ce qui sera loin d'être le cas en 2013): c'est un indice sensé refléter prioritairement les 'conditions internes' anticipées sur le sol US.

Si on se fie aux marchés obligataires américains, il faut plutôt s'attendre à une croissance désespérement lente et fragile.

Et pour couronner tout ce qui précède, le 'VIX' affiche son plus bas niveau depuis les 'années 30' alors que les Etats Unis connaissaient à l'époque un taux d'endettement nul, avec des marchés d'actions qui entamaient leur convalescence (les PER étaient loin d'être aussi tendus).

Cette séance de mardi a vu Google pulvériser tous ses records (+1,7% à 806$), Cisco a gagné +2%, Facebook +2,3%, Express Scripts +2,5%, Micron et Best Buy +2,7%, Electronic Arts +3,7%, AMD +4,1%, Staples +13%.
Côté (rares) replis, Baidu a lâché -2,3%, Wynn Resorts -2,1%, Vodaphone -2,4%.

Copyright (c) 2013 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...