Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Impact quasi nul de la dégradation par Fitch

Marché : Impact quasi nul de la dégradation par Fitch

Marché : Impact quasi nul de la dégradation par FitchMarché : Impact quasi nul de la dégradation par Fitch

PARIS (Reuters) - La dégradation de la note de la France par l'agence de notation Fitch Ratings vendredi avait un impact quasiment nul lundi matin sur la dette française échangée sur les marchés financiers, comme attendu par plusieurs observateurs.

L'écart de rendement entre la dette française à 10 ans et la référence allemande, le "spread", est quasi inchangé par rapport à vendredi, à environ 64 points de base contre environ 63.

Cette tension pratiquement nulle intervient cependant alors que les spreads des autres pays considérés comme les plus solides de la zone euro se resserrent légèrement par rapport à la dette allemande, notamment la Finlande, les Pays-Bas et l'Autriche.

Le rendement de la dette française à 10 ans était quasi inchangé lundi matin à environ 2,20%, un niveau qui reste proche de ses plus bas historiques. Le rendement pour la dette à 5 ans est lui aussi globalement stable.

Des économistes ont estimé depuis vendredi que l'impact de la dégradation de la note française devrait être limité, en soulignant notamment que les marchés financiers changeaient leur perception bien avant les décisions des agences sur les notes souveraines.

"La dégradation par Fitch ? Complètement hors sujet", déclarait par exemple dimanche le chef économiste d'UniCredit, Erik Nielsen.

Fitch Ratings est la dernière des trois plus grandes agences de notation à priver la France de la note maximale AAA. Abaissant la note d'un cran, à AA+, elle a invoqué des perspectives économiques "nettement plus faibles" que lors de son dernier examen de la situation du pays en décembre.

L'agence soulignait notamment que les niveaux de dette publique attendus pour 2014 et au-delà ne sont plus compatibles avec le maintien d'une note AAA, les efforts du gouvernement pour le réduire se heurtant à la conjoncture difficile.

Jean-Baptiste Vey, édité par Yves Clarisse

Copyright © 2013 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...