Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Hausse surprise des taux en Inde pour freiner l'inflation

Marché : Hausse surprise des taux en Inde pour freiner l'inflation

Marché : Hausse surprise des taux en Inde pour freiner l'inflationMarché : Hausse surprise des taux en Inde pour freiner l'inflation

par Suvashree Dey Choudhury et Swati Bhat

BOMBAY (Reuters) - Le nouveau gouverneur de la banque centrale indienne, Raghuram Rajan, a provoqué la surprise vendredi en annonçant une hausse des taux d'intérêt pour tenter de freiner la hausse des prix, tout en revenant sur certaines des mesures de soutien à la roupie adoptées en urgence ces derniers mois.

La Reserve Bank of India (RBI) a relevé son taux des prises en pension (repo) d'un quart de point à 7,50% alors que la majorité des économistes et analystes interrogés par Reuters s'attendaient à un statu quo et que certains prévoyaient au contraire une détente monétaire sur fond de ralentissement de la croissance, revenue sur le trimestre avril-juin à son plus bas niveau depuis 2009.

Raghuram Rajan, entré en fonctions le 4 septembre, est parallèlement revenu sur certaines des mesures imposées avant son arrivée à la tête de la RBI dans le but de freiner la dépréciation de la roupie. Celle-ci a perdu jusqu'à 20% de sa valeur face au dollar, tombant fin août à son plus bas historique.

Le taux de la facilité de dépôt marginal (MSF) est ainsi réduit de trois quarts de point à 9,50%. La RBI avait porté ce taux à 10,25% mi-juillet pour tenter de stabiliser la roupie et le MSF était depuis considéré par les marchés comme le taux directeur effectif de la banque centrale.

Les autorités monétaires ont également assoupli vendredi les règles imposées aux banques en termes de liquidités.

La roupie et les emprunts d'Etat indiens ont cédé du terrain après ces annonces et la Bourse de Bombay perdait plus de 2% en fin de séance.

"La nécessité d'ancrer l'inflation et les anticipations inflationnistes doivent être mises en parallèle avec la situation fragile du secteur industriel et de la demande urbaine", a déclaré le gouverneur de la RBI dans un communiqué.

Pour Anjali Verma, chef économiste de PhillipCapital à Bombay, "il est clair que le gouverneur est préoccupé par l'inflation".

"Il dit que l'amélioration de la situation internationale contribuera à améliorer le financement du déficit des comptes courants et que le déficit budgétaire et l'inflation vont devenir ses priorités, alors qu'ils étaient passés au second plan."

L'inflation a atteint 6,1% en août en Inde, son plus haut niveau depuis six mois.

Le déficit record des comptes courants indiens a rendu le pays particulièrement vulnérable aux retraits massifs de capitaux des marchés émergents observé partout dans le monde ces derniers mois, conséquence de la perspective d'un ralentissement progressif du soutien de la Réserve fédérale américaine à l'économie.

Cette spécificité a amplifié l'impact de ce mouvement sur la roupie. Celle-ci affiche toutefois un rebond de plus de 9% depuis l'arrivée de Raghuram Rajan à la tête de la RBI, une remontée favorisée ces derniers jours par la décision inattendue de la Fed de maintenir pour l'instant son soutien.

Le gouverneur de la RBI a souligné vendredi que les facteurs intérieurs prenaient désormais le pas sur les facteurs externes, "principalement le déficit budgétaire et l'inflation intérieure".

Suvashree Dey Choudhury et Swati Bhat; Marc Angrand pour le service français

Copyright © 2013 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...