Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : GSK confiant pour l'avenir malgré des résultats en baisse

Marché : GSK confiant pour l'avenir malgré des résultats en baisse

Marché : GSK se dit confiant pour l'avenir malgré des résultats en baisseMarché : GSK se dit confiant pour l'avenir malgré des résultats en baisse

LONDRES (Reuters) - GlaxoSmithKline a fait état mercredi de résultats encore en baisse au quatrième trimestre, conclusion d'une année difficile pour le laboratoire pharmaceutique britannique qui dit espérer regagner des parts de marché pour les traitements pour les affections respiratoires.

Le chiffre d'affaires sur le trimestre est ressorti à 6,19 milliards de livres (8,2 milliards d'euros), en baisse de 8% sur un an. Ce chiffre est conforme au consensus Thomson Reuters, qui escomptait 6,2 milliards de livres.

Le bénéfice par action hors certains éléments exceptionnels a également chuté, de 6%, à 27,3 pence, soit mieux qu'un consensus de 25,9 pence par action.

Le titre GSK gagne 0,6% à la Bourse de Londres vers 16h35 après avoir pris près de 3% au moment de la publication des résultats.

GSK s'attend à un premier semestre 2015 encore difficile mais espère réaliser de meilleures performances dans la deuxième partie de l'année.

Lors de la présentation des résultats, le directeur général de GSK, Andrew Witty, a déclaré avoir mandaté trois banques pour conseiller la société sur un projet d'introduction en Bourse de sa filiale spécialisée dans les traitements du VIH, ViiV Healthcare, potentiellement en 2016.

GSK se donne deux à trois mois pour peser le pour et le contre de cette opération, déterminer quelle proportion du capital de ViiV il conviendrait d'introduire en Bourse et sur quelle place financière les actions pourraient être cotées.

Le groupe britannique possède près de 80% de ViiV Healthcare, le reste étant détenu par Pfizer et Shionogi.

La valorisation boursière de l'entité pourrait atteindre de 12 à 18 milliards de livres, en fonction du succès commercial de ses nouveaux traitements, estiment les analystes.

GSK, engagé dans une politique d'achat de vaccins et de vente de médicaments contre le cancer, mise en outre sur la formation d'une coentreprise avec le suisse Novartis, une opération d'un montant de 20 millions de dollars qui devrait être bouclée d'ici à mi-2015.

Les investisseurs sont pour leur part inquiets pour le court terme, en raison notamment des difficultés rencontrées par l'Advair, un aérosol pour le traitement de l'asthme, ainsi que par le lent démarrage de deux médicaments pour les affections respiratoires baptisés Breo et Anoro.

(Ben Hirschler; Patrick Vignal pour le service français, édité par Véronique Tison)

Copyright © 2015 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...