Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : GM rappelle 1,5 million de voitures, défaut de direction

Marché : GM rappelle 1,5 million de voitures, défaut de direction

Marché : GM rappelle 1,3 million de voitures aux Etats-UnisMarché : GM rappelle 1,3 million de voitures aux Etats-Unis

mars (Reuters) - General Motors a annoncé lundi le rappel de plus de 1,5 million de voitures susceptibles de présenter un défaut dans le système de direction, ce qui porte à 6,26 millions le nombre de véhicules rappelés depuis le début de l'année par le constructeur américain.

"Le contrôle de la direction peut être maintenu parce que le véhicule rebasculera vers une direction manuelle, mais cela entraînera un plus gros effort de conduite à vitesse réduite, ce qui pourrait augmenter le risque d'accident", précise GM dans un communiqué.

Sur les 1.508.445 voitures concernées par ce dernier rappel, plus de 1,3 million circulent aux Etats-Unis.

Trois des six modèles rappelés lundi sont également affectés par un potentiel défaut d'allumage, qui a conduit le constructeur à rappeler 2,6 millions de véhicules à travers le monde.

Ce défaut a été mis en cause dans 13 décès.

Les trois modèles concernés par les deux défauts sont la Cobalt 2010, les Chevrolet HHR commercialisés en 2009 et 2010 et les Saturn ION écoulés entre 2004 et 2007.

General Motors a précisé qu'il passerait dans ses comptes du premier trimestre une charge liée à ces rappels pouvant aller jusqu'à 750 millions de dollars.

Cette somme inclut la charge de 300 millions annoncée le 17 mars.

En plus des rappels annoncés lundi, GM offre une garantie à vie pour le remplacement des alimentations électriques des systèmes de direction installés dans 405.484 autres voitures.

"Avec ces rappels et ces garanties à vie, nous visons chaque voiture pouvant avoir ce problème et nous allons corriger le défaut", a dit Jeff Boyer, vice-président chargé de la sécurité des véhicules chez GM.

Ce nouveau rappel intervient alors que Mary Barra, directrice générale de General Motors, fera une déposition mardi devant une commission de la Chambre des représentants.

Dans une déclaration publiée lundi sur le site internet de la commission du Commerce et de l'Energie de la Chambre, elle se dit désolée des souffrances infligées par le défaut d'allumage de certains véhicules de GM.

Mary Barra dit également ne pas encore savoir pourquoi il a fallu dix ans à la société pour répérer ce défaut d'allumage.

(Bernie Woodall à Detroit et Thyagaraju Adinarayan à Bangalore, Benoît Van Overstraeten pour le service français)

Copyright © 2014 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...