Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : General Motors voit son bénéfice plus que doubler

Marché : General Motors voit son bénéfice plus que doubler

Marché : General Motors voit son bénéfice plus que doublerMarché : General Motors voit son bénéfice plus que doubler

par Joseph White et Bernie Woodall

DETROIT (Reuters) - General Motors a annoncé jeudi que son bénéfice net ajusté du deuxième trimestre avait plus que doublé, grâce à des marges élevées, portées par ses ventes soutenues de poids lourds en Amérique du Nord et une performance restée bonne en Chine.

Le titre du constructeur automobile américain grimpe de 5,31% à 31,90 dollars à Wall Street vers 14h40 GMT, figurant parmi les plus fortes hausse de l'indice S&P 500.

Son directeur financier Chuck Stevens a confirmé l'objectif du groupe d'améliorer son bénéfice opérationnel sur l'année, par rapport aux 9,3 milliards de dollars réalisés en 2014.

Il a ajouté que le constructeur s'attendait toujours à dégager une rentabilité élevée en Chine en dépit des ventes moins bonnes que prévu et de l'intensification de la concurrence sur le premier marché automobile dans le monde.

Le net ralentissement du marché automobile chinois a incité certains analystes à s'attendre à ce que GM revienne sur son objectif de maintenir sa marge bénéficiaire en Chine entre 9 et 10%. Mais GM a annoncé que sa coentreprise chinoise a vu sa marge s'améliorer à 10,2% contre 10% il y a un an.

"Il existe plusieurs leviers à faire jouer" pour réduire les coûts et préserver les marges en Chine, a-t-il dit à la presse.

GM s'est engagé à dépenser 14 milliards de dollars en Chine pour de nouveaux modèles et dans les usines au cours des prochaines années. Les investissements sur les nouveaux modèles ne vont pas ralentir, a-t-il dit, mais le groupe va "contrôler, moduler et continuer à évaluer" les moments opportuns pour ajouter de nouvelles capacités sur le marché chinois.

"Notre vision à long terme de la Chine n'a pas changé", a poursuivi Chuck Stevens. Dans les 10 à 15 prochaines années, le marché chinois devrait représenter 35 millions de véhicules par an, a-t-il dit, contre environ 20 millions par an actuellement.

Hors charges exceptionnelles, GM a réalisé un bénéfice de 2,9 milliards de dollars (2,64 milliards d'euros), soit 1,29 dollar par action, contre 1,4 milliard (58 cents par action) un an plus tôt et 1,08 dollar par action attendu par les analystes.

Le bénéficie net du groupe a atteint 1,1 milliard de dollars, doit 67 cents par action, contre 200 millions, soit 11 cents, pour la même période de 2014 qui avait été affectée par une lourde charge liée au coût des rappels de voitures.

GM a par ailleurs dépassé un des objectifs clé sur lequel il s'est engagé en mars dans le cadre d'un accord avec un groupe d'actionnaires qui lui reprochait d'accumuler de la trésorerie.

De fait, sur les 12 mois qui viennent de s'écouler, le retour sur capital investi de GM a atteint 23,4%, soit un niveau supérieur aux 20% convenus avec le groupe d'actionnaires.

La branche nord-américaine du groupe a généré la quasi-totalité du bénéfice opérationnel, avec un profit multiplié par deux à 2,8 milliards de dollars et une marge de 10,5% qui, selon GM, est un record depuis sa sortie de la faillite en 2009.

(Bernie Woodall, Juliette Rouillon pour le service français, édité par Benoît Van Overstraeten)

Copyright © 2015 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...