Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Fraport se lance dans le "travel retail" aux Etats-Unis

Marché : Fraport se lance dans le "travel retail" aux Etats-Unis

Marché : Fraport se lance dans le Marché : Fraport se lance dans le

BERLIN (Reuters) - L'opérateur aéroportuaire allemand Fraport a annoncé lundi l'acquisition d'un gérant d'espaces commerciaux dans quatre aéroports américains, ce qui lui permettra de se développer dans le segment lucratif du "travel retail" et de prendre pied sur le marché américain.

Fraport va acquérir 100% d'AMU Holdings, propriétaire d'Airmall USA Holdings, pour un prix non précisé.

Airmall loue quelque 270 points de vente dans les aéroports de Baltimore, Boston, Cleveland et Pittsburgh, sur une surface totale d'environ 34.000 mètres carrés. Par comparaison, l'aéroport de Francfort, exploité par Fraport et troisième aéroport d'Europe, offre 41.000 m2 d'espaces commerciaux avec quelque 270 boutiques et commerces alimentaires ou de boissons.

La location d'espaces commerciaux est un marché lucratif pour les opérateurs aéroportuaires. En 2013, Fraport a réalisé un bénéfice avant intérêts, impôts, dépréciations et amortissements (Ebitda) de 880 millions d'euros, dont 350,7 millions provenaient de ses opérations commerciales et immobilières.

La marge opérationnelle a atteint 74,8% dans ce segment, contre 24,3% pour l'activité d'aviation de Fraport.

"Le pôle commercial à notre base de Francfort a toujours été un moteur de croissance", souligne le président du directoire Stefan Schulte dans un communiqué. "Avec l'acquisition d'Airmall, nous établissons une plate-forme prometteuse pour le développement futur de nos activités aux Etats-Unis."

Par rapport aux aéroports européens et asiatiques, beaucoup d'aéroports américains ont du rattrapage à faire en matière de services offerts aux passagers, ajoute-t-il.

Fraport, qui détient des participations dans les aéroports de Lima (Pérou), d'Antalya (Turquie), ainsi que de Varna et Bourgas sur la côte bulgare de la mer Noire, n'a actuellement qu'une seule filiale aux Etats-Unis, une société de services informatiques basée à Orlando et détenue à 100% par le groupe allemand.

(Victoria Bryan, Véronique Tison pour le service français)

Copyright © 2014 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...