Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Financement russe en vue pour les tours Hermitage de la Défense

Marché : Financement russe en vue pour les tours Hermitage de la Défense

Marché : Financement russe en vue pour les tours Hermitage de la DéfenseMarché : Financement russe en vue pour les tours Hermitage de la Défense

PARIS (Reuters) - Le promoteur du programme immobilier Hermitage Plaza, qui comprend deux tours jumelles au sein du quartier d'affaires de la Défense, a annoncé mercredi avoir signé un protocole préalable à un accord final de financement avec la Sberbank, la première banque russe.

Cet accord devrait permettre à ce programme, évalué à 2,3 milliard d'euros hors taxes, de démarrer avant la fin de cette année et d'être livré entre fin 2018 et début 2019.

"Nous avons signé un protocole le 6 mars avec la Sberbank, la plus grande banque russe. C'est un protocole préalable à l'accord final de financement car il y a des conditions à remplir (...)", a déclaré à Reuters Emin Iskenderov, PDG du groupe Hermitage.

Celui-ci n'a pas pu détailler les modalités du financement en raison d'une clause de confidentialité. Mais lors d'un précédent entretien à Reuters en novembre, le promoteur avait dit espérer obtenir un financement de 1,2 milliard d'euros, le solde devant provenir des préventes d'appartements.

Le projet Hermitage, qui devrait créer 3.000 emplois une fois livré, bénéfice également d'un soutien politique de poids, selon Emin Iskenderov.

"Lorsque le président de la République (François Hollande, NDLR) était à Moscou, j'ai pu voir qu'il était parfaitement au courant du projet et qu'il avait un avis favorable par rapport à ce projet", a indiqué le promoteur russe.

François Hollande a plaidé fin février à Moscou pour le renforcement d'une relation qu'il juge "prometteuse" avec la Russie, survolant la question des droits de l'Homme pour ne pas compromettre le dégel engagé avec Vladimir Poutine.

Dessinées par l'architecte Norman Foster, les tours de l'Hermitage Plaza ambitionnent d'être les plus hautes d'Europe et doivent être les premières en France à intégrer à la fois des logements, des commerces et des bureaux.

Alexandre Boksenbaum-Granier, édité par Benjamin Mallet

Copyright © 2013 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...