Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Fannie Mae poursuit neuf banques dans l'affaire du Libor

Marché : Fannie Mae poursuit neuf banques dans l'affaire du Libor

Marché : Fannie Mae poursuit neuf banques dans l'affaire du LiborMarché : Fannie Mae poursuit neuf banques dans l'affaire du Libor

par Jonathan Stempel

NEW YORK (Reuters) - Fannie Mae a annoncé jeudi poursuivre en justice neuf banques dans l'affaire de manipulation présumée des taux interbancaires, en réclamant pour plus de 800 millions de dollars (589 millions d'euros) de dédommagements.

Le géant américain du financement hypothécaire a déposé plainte auprès du tribunal de district de Manhattan, emboîtant le pas à l'autre organisme semi-public de prêts immobiliers, Freddie Mac, qui a attaqué en justice plus d'une dizaine d'établissements.

"Fannie Mae intente cette action pour recouvrer des pertes subies en conséquence de la manipulation du Libor par les défendeurs", a déclaré un porte-parole de l'agence. "Nous avons la responsabilité de bien gérer nos ressources."

La plainte couvre 71 pages dans lesquelles Fannie Mae détaille ses accusations de collusion et de manipulation du taux Libor (London Interbank Offered Rate), qui sert de référence à la fixation de taux d'intérêt pour quantité de produits financiers et de crédits.

L'organisme dit avoir été floué dans le calcul de swaps, de taux d'emprunt immobiliers et d'autres transactions.

Les banques citées dans la plainte sont Bank of America, Barclays, Citigroup, Credit Suisse Group, Deutsche Bank, JPMorgan Chase & Co, Rabobank, Royal Bank of Scotland Group et UBS.

Quatre d'entre elles -Barclays, Rabobank, RBS et UBS- ont déjà accepté de verser un total cumulé de 3,6 milliards de dollars à diverses autorités de régulation dans l'affaire de la manipulation du Libor. Le scandale a en outre coûté leur poste aux dirigeants de Barclays et de Rabobank, respectivement Robert Diamond et Piet Moerland.

Le gouvernement avait renfloué Fannie Mae et Freddie Mac en 2008 alors que la crise des "subprimes" et l'éclatement de la bulle immobilière risquaient d'emporter les deux agences. Elles sont maintenant sous la tutelle de l'Agence fédérale du financement immobilier (FHFA, Federal Housing Finance Agency) qui cherche à recouvrer des actifs pour le bénéfice du contribuable.

En 2011, la FHFA a attaqué en justice 18 banques et sociétés financières pour récupérer des pertes subies par Fannie Mae et Freddie Mac sur des produits dérivés pendant la crise des subprimes. JPMorgan Chase a été la semaine la quatrième banque à accepter un règlement dans cette affaire, moyennant un versement de 4,0 milliards de dollars.

Jonathan Stempel, Véronique Tison pour le service français

Copyright © 2013 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...