Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Faibles mouvements sur les paires de devises

Marché : Faibles mouvements sur les paires de devises

tradingsat

(CercleFinance.com) - Ce midi sur le marché des changes, la monnaie unique européenne se tassait légèrement contre le dollar (- 0,34% à 1,1273) et le sterling (- 0,18% à 0,7377), quand il s'apprécie légèrement contre le yen (+ 0,25% à 135,37) et le franc suisse (+ 0,22% à 1,0871). Les opérateurs restent partagés

Le marché des changes retient son souffle en prévision des réunions des comités de politique monétaire, d'abord la BCE (qui terminera le sien demain), puis celui de la Réserve fédérale américaine, qui se terminera le 17 septembre et est autrement plus attendu, en raison de l'éventuelle hausse des taux courts (une première depuis 2006) qui pourrait être annoncée.

Mais en la matière, l'opinion est partagée, surtout avec la survenance du ralentissement émergent et notamment de la crise financière chinoise : “les Treasuries ont bénéficié du regain d'inquiétude des investisseurs sur la conjoncture économique mondiale. (...) Sur le marché des changes, le dollar s'est, dans ce contexte, à nouveau déprécié face aux devises européenne et nippone”, commente Aurel BGC.

Mais chez Saxo Banque, Christopher Dembik se déclare ce matin persuadé que 'la probabilité de hausse des taux en septembre est plus élevée qu'on ne le croit'. Selon lui, la Fed a rempli son mandat, le taux de chômage étant proche du plein emploi, et sans inflation. 'La Fed a conscience du risque de création de bulles spéculatives', ajoute-t-il, et même en cas de durcissement 'les conditions de crédit vont rester durablement souples'.

Enfin et peut-être surtout, si la Fed passait son tour dans deux semaines, cela 'pourrait mettre en cause sa crédibilité”, et faisant primer l'instabilité financière venue des émergents sur la conjoncture américaine.

“Depuis l'événement du franc suisse début 2015”, poursuit Christopher Dembik, “la crédibilité des banques centrales a été fortement écornée. Un report de la hausse des taux brouillerait le message de la banque centrale américaine. Dans l'éventualité où la Fed déciderait toutefois d'opter pour le statu quo ce mois-ci, par exemple à cause de la situation chinoise, on voit mal comment elle pourrait ne pas remonter son taux directeur avant la fin de l'année. Elle sera vite à court d'arguments valables pour justifier ce changement de stratégie.

De nombreuses statistiques américaines doivent être publiées cet après-midi, à savoir l'enquête ADP sur l'emploi privé, la seconde estimation de la productivité, les commandes à l'industrie et les stocks de pétrole, avant le 'Livre Beige' de la Fed sur la conjoncture américaine ce soir.

En attendant, les prix à la production industrielle ont diminué de 0,1% dans la zone euro en juillet, du fait d'une baisse de 0,5% dans le secteur de l'énergie. Les prix à l'exclusion de l'énergie sont restés stables.


Copyright (c) 2015 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...