Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Exxon Mobil annonce un bénéfice trimestriel en baisse de 21%

Marché : Exxon Mobil annonce un bénéfice trimestriel en baisse de 21%

Marché : Exxon Mobil annonce un bénéfice trimestriel en baisse de 21%Marché : Exxon Mobil annonce un bénéfice trimestriel en baisse de 21%

par Anna Driver

(Reuters) - Exxon Mobil a annoncé lundi un bénéfice en baisse de 21% au titre du quatrième trimestre, conséquence de l'effondrement des cours du pétrole, mais a tout de même présenté des résultats supérieurs aux attentes de Wall Street en raison d'un ajustement fiscal et de ses activités dans la chimie.

Le groupe américain, plus importante compagnie pétrolière cotée au monde, a en outre annoncé qu'il allait réduire drastiquement son programme de rachat d'actions au cours du premier trimestre, pour le ramener à un milliard de dollars. Sur le quatrième trimestre, Exxon a consacré trois milliards de dollars à ce programme. Face à la chute des cours du brut, son concurrent Chevron a pour sa part annoncé vendredi qu'il gelait son programme de rachats d'action pour l'année en cours.

Exxon a fait état lundi d'un bénéfice trimestriel de 6,57 milliards de dollars (5,81 milliards d'euros), soit 1,56 dollar par action, contre 8,35 milliards (1,91 dollar/action) un an plus tôt.

Les analystes s'attendaient en moyenne à un bénéfice de 1,34 dollar par action, selon le consensus Thomson Reuters I/B/E/S.

L'action gagnait 1,1% à 88,9 dollars vers 18h15 GMT à Wall Street, soit moins que l'indice sectoriel de l'énergie, en hausse de 1,38% avec le rebond des cours du brut.

Les cours du pétrole ont perdu plus de la moitié de leur valeur depuis juin en raison d'une offre excédentaire sur le marché mondial. Sur le trimestre, le prix moyen du baril de Brent a été inférieur de 30% à ce qu'il était un an plus tôt.

Exxon dévoilera le 4 mars son plan de dépenses d'investissement pour 2015. Elles se sont élevées à 38,5 milliards de dollars en 2014, soit un repli de quatre milliards par rapport au pic atteint l'année précédente. La compagnie prévoit de s'en tenir à un budget annuel inférieur à 37 milliards de dollars au cours des prochaines années.

FORAGES EN HAUSSE

Dans ce contexte de chute des cours du pétrole, l'entreprise va faire évoluer son plan d'investissement mais pas dans de grandes proportions car elle fonde sa stratégie sur une vision de long terme, a dit Jeff Woodbury, vice-président chargé des relations avec les investisseurs, lors d'une conférence téléphonique.

"Nous allons garder un oeil attentif à notre cash flow, maintenir notre discipline en matière d'investissements et bien sûr notre engagement à augmenter le dividende", a-t-il dit. Exxon a annoncé la semaine dernière un dividende trimestriel de 69 cents par action, en hausse de près de 10% par rapport au même trimestre de l'année précédente.

Sur le trimestre, des éléments exceptionnels ont contribué à gonfler les résultats d'environ un milliard de dollars. Parmi ces éléments figurent des reports du versement de l'impôt sur les sociétés et un arbitrage favorable rendu au sujet d'expropriations d'actifs au Venezuela.

"Je pense que la qualité du bénéfice affiché est sujette à caution", juge Brian Youngberg, analyste du secteur pétrolier chez Edward Jones. "Des effets fiscaux nets ainsi que le Venezuela ont vraiment soutenu les résultats. Ils restent confrontés au défi de la croissance."

Le bénéfice de la division chimie s'est envolé de 74% à 1,23 milliard de dollars alors que celui des activités d'exploration et de production a reculé de 1,3 milliard de dollars à 5,5 milliards.

Exxon Mobil a précisé que sa production de pétrole et de gaz naturel avait baissé de 3,8% sur le trimestre.

Dans un contraste saisissant avec les autres compagnies engagées dans l'exploitation du schiste en Amérique du Nord, Exxon dit avoir augmenté le nombre de forages sur ses gisements pétroliers. Elle en compte désormais 44 contre 39 lors du trimestre précédent.

Sur l'ensemble de l'exercice 2014, le groupe d'Irving (Texas) a pratiquement maintenu son bénéfice à 32,5 milliards de dollars contre 32,6 milliards en 2013.

(Bertrand Boucey pour le service français, édité par Patrick Vignal)

Copyright © 2015 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...