Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Entre Ukraine et statistiques, l'euro attentiste

Marché : Entre Ukraine et statistiques, l'euro attentiste

tradingsat

(CercleFinance.com) - La monnaie unique européenne évoluait sans grande tendance sur le marché des changes ce midi. En dépit de la publication d'un indicateur économique plutôt favorable pour la zone euro, les crise ukrainienne, quoi que moins vive, couve toujours. Et plusieurs statistiques américaines sont attendues cet après-midi. Ainsi, l'euro se tassait ce midi de 0,17% contre le billet vert, à 1,3717 dollar, et cédait même 0,32% contre le sterling à 0,8221.

Le calme plat était cependant de mise contre le franc suisse (- 0,06% à 1,2187 franc) et le yen (+ 0,01% à 140,49).

Révisé en hausse à 53,3, l'indice PMI final composite de l'institut Markit signale une accélération de la croissance dans la zone euro en février, tendance plus favorable que la légère décélération suggérée par l'estimation flash. 'L'embellie est également perceptible sur le marché du travail. Bien que la hausse des effectifs enregistrée en février ne soit que marginale, il s'agit toutefois de la première croissance de l'emploi depuis 2011', souligne Chris Williamson, économiste principal à Markit.

'La révision à la hausse des données PMI par rapport à leur estimation flash, conjuguée aux récents chiffres de l'inflation (plus élevés qu'attendus), rend dès lors improbable toute nouvelle intervention de la Banque centrale européenne', note-t-il néanmoins.

Sur le front géopolitique, de la conférence de presse organisée hier par le président russe Vladimir Poutine, les analystes de RTFX retiennent qu'il “n'y avait aucune raison pour le moment pour que la Russie intervienne”. “Les marchés semblent opérer un retour à la normale suite au rappel des troupes russes effectuant des exercices militaires à la frontière de l'Ukraine”, abonde-t-on chez Saxo Banque.

Mais attention : “les opérateurs devraient rester extrêmement prudents car la situation en Ukraine n'est toujours pas réglée. Les marchés pourraient réagir violemment à toute annonce de nouvelle détérioration”, ajoutent les spécialistes de Saxo Banque.

“L'incertitude géopolitique en Europe reste donc de mise et pousse les investisseurs à privilégier les actifs jugés les plus sûrs comme le yen, le franc suisse ou encore l'or, au détriment de l'euro considéré comme plus risquée”, concluent-ils.

Cet après-midi, l'agenda statistique américain comptera notamment le rapport ADP sur l'emploi privé pour février et de l'ISM des services, avant la publication du Livre beige de la Fed dans la soirée.

Selon RTFX, le rapport ADP devrait témoigner de 155.000 créations de postes le mois dernier, contre 175.000 précédemment.


Copyright (c) 2014 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...