Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Entre Fisher et Evans, l'euro résiste

Marché : Entre Fisher et Evans, l'euro résiste

tradingsat

(CercleFinance.com) - Sur le marché des devises mardi midi, la monnaie unique européenne continuait de tester la barre symbolique des 1,33 dollar ce midi, se maintenant face au dollar sur ses plus hauts niveaux depuis le milieu du mois de juin. La déclaration d'un membre de la Fed quant à la fin des QE, hier, n'a pas pour l'instant apporté de soutien au dollar. Une autre intervention est attendue cet après-midi. Ce midi, l'euro gagne 0,19% à 1,3285 dollar, le point haut de la séance se situant à 1,3296..

La quasi-neutralité est de mise face au yen (- 0,05% à 130,30), le sterling (+ 0,09% à 0,8642) et le franc suisse (+ 0,11% à 1,2312).

Citant notamment l'indice ISM des services de juillet, qui aux Etats-Unis est ressorti hier en hausse à 56 points, bien au-delà d'attentes moyennes qui se situaient dans la région des 53, un analyste nord-européen souligne : 'les indicateurs économiques publiés ces dernières semaines se sont avérés positifs (pour l'économie américaine) et ils prouvent que la tension des taux longs aux Etats-Unis ne pose pas de problème, à leurs niveaux actuels'.

'Nous espérons maintenant que le virage qu'opérera la Fed en amendant sa politique monétaire non-conventionnelle (les fameux QE) se passera de manière ordonnée', indiquent les cambistes qui s'attendent à un renforcement du dollar.

Dans la torpeur estivale, la parité euro/dollar n'a guère réagi à une déclaration pourtant très reprise du président de la Fed de Dallas, Richard Fischer, qui comme le résume Saxo Banque a affirmé “que la banque centrale (américaine) devrait réduire ses rachats d'actifs dès le mois de septembre'. M. Fisher fait partie des membres “tournants” dotés d'un droit de vote lors des réunions du FOMC, le comité de politique monétaire de la Fed.

Ce sera aujourd'hui au tour de Charles Evans, le président de la Fed de Chicago et membre votant permanent du FOMC, de prendre la parole lors d'un petit déjeuner de presse. Ce dernier aura lieu à l'ouverture de Wall Street, mais sera ensuite placé sous embargo jusqu'à 13 heures (heure américaine ET), soit 19 heures selon l'heure de Paris, indique le site Internet de la la Fed de Chicago. 'Tout le monde attend savoir ce qu'il va dire, compte tenu de sa réputation de 'visionnaire' au sein de la Réserve fédérale', assure un trader d'IG.

A priori, la réduction des rachats d'actifs obligataires menés par la Réserve fédérale au rythme actuel de 85 milliards de dollars mensuels devrait limiter l'extension du bilan de la banque centrale et sa dégradation. In fine, cette perspective devrait soutenir le dollar, selon l'opinion majoritaire qui table sur une première réduction de l'enveloppe des QE à compter de septembre.

En attendant, les cambistes cherchent dans les dernières déclarations en provenance de la Fed des indices quant à la nature exacte de la décision qui sera prise lors du prochain comité de politique monétaire, celui des 17 et 18 septembre prochains.

Notons que les 'minutes' (le compte-rendu) du précédent FOMC, celui qui s'est terminé le 31 juillet, seront publiées le 31 août.

En attendant, ils prendront connaissance des commandes à l'industrie en Allemagne, puis de la balance commerciale américaine au titre du mois de juin. Sur le même mois, la production industrielle est ressortie en hausse de 1,9% au Royaume Uni.

Cet après-midi, outre les déclarations de Charles Evans, les cambistes guetteront notamment le solde de la balance commerciale de juin devrait se situer à - 43 milliards de dollars environ selon le consensus, après un chiffre de - 45 milliards en mai.



Copyright (c) 2013 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...