Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : En hausse malgré les chiffres mitigés d'Alcoa

Marché : En hausse malgré les chiffres mitigés d'Alcoa

tradingsat

(CercleFinance.com) - Les chiffres plutôt mitigés dévoilés lundi soir par Alcoa n'empêchent pas les indices actions européens de gagner du terrain, dans le sillage de propos du président de la Fed Ben Bernanke.

Lisbonne rebondit de 1,7%, loin devant Milan (+1%), Madrid (+0,8%), Paris (+0,7%) et Bruxelles (+0,5%), tandis que Londres gagne 0,3%, Francfort 0,2%, Amsterdam 0,1% et Zurich stagne. Wall Street a avancé de 0,3% la veille.

'Dans un discours prononcé après la clôture de la bourse américaine, Ben Bernanke a indiqué que le système bancaire américain était solide, comme le souligne les résultats des derniers stress tests menés sous l'égide du Fed', note-t-on chez Aurel BGC.

'Le président de la Fed a déclaré que la situation économique était encore loin d'être convenable, refroidissant ainsi les attentes d'une sortie du QE3 cette année', ajoute de son côté un trader de RTFX.

Ces propos font passer au second plan les performances contrastées d'Alcoa sur les trois premiers mois de l'année 2013, avec des bénéfices meilleurs que prévu, mais des revenus inférieurs aux attentes du marché sur fond de morosité économique mondiale.

Au chapitre des perspectives, le groupe américain a confirmé sa prévision d'une progression de 7% de la demande globale d'aluminium cette année, croissance qui devrait selon lui être dominée par l'aéronautique (+9-10%).

En février, le déficit commercial de la France s'est creusé à six milliards d'euros, un record depuis juin dernier, alors que l'excédent commercial de l'Allemagne s'est accru à 17,1 milliards, là où le consensus attendait un maintien autour des 15,6 milliards de janvier.

Soulignant la faiblesse des échanges de l'Allemagne avec les autres pays de la zone euro, Natixis voit dans ces chiffres 'une douche froide pour ceux qui espéraient un commerce extérieur allemand plus résilient face à la crise de la zone euro'.

Concernant le Royaume Uni, sur le même mois, le déficit commercial s'est creusé à 3,6 milliards de livres, tandis que la production industrielle a augmenté de 1% (+0,8% pour la production manufacturière).

Lanterne rouge à Paris, EADS recule de 2,5% à 37,7 euros après un rachat de 1,6% de son propre capital, une opération qui porte sur environ 20% des titres mis en vente par Lagardère, à un prix unitaire qui serait de l'ordre de 37,4 euros.

Volkswagen perd 0,4% à 155,4 euros à Francfort, affecté par un effritement des ventes de voitures de tourisme de sa marque éponyme. La direction a aussi indiqué que certains de ses marchés sont devenus difficiles, voire 'nettement plus difficiles'.

Copyright (c) 2013 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...