Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Embellie sur les taux,creusement de l'écart Nord-Sud

Marché : Embellie sur les taux,creusement de l'écart Nord-Sud

tradingsat

(CercleFinance.com) - Il ne fallait pas s'attendre à des fluctuations spectaculaires avec la fermeture de Wall Street (pas de cotations sur les T-Bonds) et l'absence de coup de théâtre anticipé à la veille du weekend référendaire en Grèce.

Et pourtant, les cours ont nettement décalé à la hausse et l'essentiel des pertes de la veille ont été effacées... dans des volumes beaucoup plus étroits.

Le '10 ans' belge se détend de 5,5Pts de base à 1,265% (1,321%), l'OAT de -7Pts à 1,237 (contre 1,308%) et le Bund de 5Pts de base à 0,79% (0,841%).

L'embellie s'est avérée encore plus substantielle sur les BTP italiens avec -7Pt de base à 2,254 contre 2,3250% et les 'Bonos' se détendent de 10Pts à 2,217 contre 2,312%.

Mais la semaine demeure perdante sur les dettes périphériques avec une dégradation de 10 à 12Pts de base au final... alors que les OAT -ou les emprunts belges- finissent la semaine inchangés tandis que les Bunds s'envolent (avec une baisse de -13Pts de base des rendements).
Au final, un creusement du 'spread' Nord-Sud de l'ordre de 20Pts de base... la France et la Belgique maintenant le cap.

Les emprunts grec ont naturellement pâti de l'annonce d'un référendum pour ou contre l'austérité avec un rendement du '10 ans' passé en l'espace d'un weekend de 11,21 à 15% puis 14,81% ce vendredi... mais tout était joué dès le lundi 29.

Dimanche se joue en tous cas l'avenir politique des Mrs Tsipras et Varoufakis, pour qui un 'oui' (un 'NEI') équivaudrait à un désaveu et à une volte-face du peuple grec qui souhaitait faire plier les créanciers.

L'organisation du référendum grec pose des problèmes pratiques assez confondants: l'état n'a pas les moyens de payer les fonctionnaires réquisitionnés pour la bonne gestion du scrutin et doit demander aux imprimeurs de bulletins de lui faire crédit !

Les indicateurs macroéconomiques du jour, quoiqu'encourageants, n'ont guère eu impact: l'indice PMI final 'composite' de l'activité globale dans la zone euro a progressé à 52,4 points ce mois-ci en juin, un niveau reflétant la plus forte croissance du secteur privé depuis un peu plus de 4 ans.
De leur côté, les ventes du commerce de détail ont crû de 0,2% dans la zone euro et de 0,3% dans l'UE en mai, selon Eurostat.

En Chine, le PMI des 'services' compilé par HSBC a chuté de -1,7Pts à 51,8, ce qui confirme le ralentissement conjoncturel à l'oeuvre depuis 4 ans... et qui risque d'être renforcé par l'effondrement de la bourse de Shanghai et de Shenzhen qui ont plongé de -6% ce matin, de -12% cette semaine (en dépit de la baisse de taux de -25Pts annoncée samedi dernier) et de -28 et -33% respectivement depuis le 16 juin.

Copyright (c) 2015 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...