Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Dollar General lance une contre-offre sur Family Dollar

Marché : Dollar General lance une contre-offre sur Family Dollar

Marché : Dollar General lance une contre-offre sur Family DollarMarché : Dollar General lance une contre-offre sur Family Dollar

par Sruthi Ramakrishnan et Devika Krishna Kumar

(Reuters) - Le groupe américain Dollar General a présenté lundi une contre-offre de 8,95 milliards de dollars (6,7 milliards d'euros) sur Family Dollar Stores, déjà convoité par Dollar Tree, qui menaçait de lui ravir sa place de numéro un du marché très disputé de la grande distribution discount aux Etats-Unis.

Dollar General propose 78,50 dollars par action, soit une prime de 3,2% par rapport au cours de clôture, vendredi, du titre Family Dollar.

Dollar Tree avait dévoilé le mois dernier une offre de 8,5 milliards de dollars.

Le titre de Family Dollar, pressé depuis un certain temps de se mettre en vente par l'investisseur activiste Carl Icahn, prenait 5,04% à 18h00 GMT à 79,89 dollars, au-dessus du prix offert, signe que le marché anticipe une bataille boursière.

Parallèlement, l'action Dollar General faisait un bond en avant de 10,5%, tandis que Dollar Tree cédait près de 2%.

"Aussi bien Dollar General que Dollar Tree ont une certaine capacité à aller un peu plus loin en termes de prix", estime Joseph Feldman, analyste financier chez Telsey Advisory Group.

Les distributeurs discount américains, dont la clientèle s'est accrue depuis la crise de 2009, tentent de s'organiser pour contrer la concurrence de plus en plus féroce des chaînes d'hypermarchés, notamment de Wal-Mart, qui a récemment commencé à ouvrir des magasins de taille plus modeste.

"Ils essaient d'unir leurs forces dans le but de pouvoir mieux rivaliser", explique Barbara Kahn, professeur à la Wharton University de Pennsylvanie.

Le marché américain des "dollar stores" a progressé de 45,7% entre 2008 et 2013 pour atteindre 48,2 milliards de dollars et il devrait encore augmenter de 18% sur les cinq prochaines années selon Euromonitor International.

Mais la croissance de ces enseignes spécialisées a montré récemment des signes de faiblesse en raison de l'intensification de la concurrence.

DOLLAR GENERAL PRÊT À CÉDER 700 MAGASINS

Dollar General et Family Dollar offrent des produits à des prix variés, tandis que Dollar Tree s'en tient strictement à la vente de produits à un dollar ou moins. Cette politique commerciale et la localisation des magasins de Dollar General et de Family Dollar, favorisent l'offre de Dollar General, estiment des analystes.

"Nous avons une puissance extraordinaire dans les localités rurales et nous avons des choses à apprendre dans les zones urbaines", a explique le directeur général de Dollar General, Rick Dreiling, lors d'une téléconférence. "Family Dollar, c'est exactement l'inverse."

Un rapprochement des deux déboucherait sur un groupe de 20.000 magasins à travers 46 Etats américains, avec un chiffre d'affaires annuel de plus de 28 milliards de dollars. Il permettrait aussi à Dollar General de garder sa position de numéro un du secteur, menacée par l'offre de Dollar Tree.

A eux trois, ces discounters représentent un chiffre d'affaires de 35 milliards de dollars environ, moins du dixième de celui de Wal-Mart, qui s'élève à 473 milliards de dollars.

Dollar General s'est déclaré prêt à céder jusqu'à 700 points de vente pour obtenir le feu vert des autorités américaines, dans les mêmes proportions que ce que Dollar Tree a proposé. Mais pour Brian Yarbrough, analyste d'Edward Jones, la cession de 700 magasins pourrait ne pas suffire à assurer le feu vert des autorités de la concurrence.

"Sur chaque marché sur lequel il sont dominants ou sur lequel il sont les deux seuls acteurs, sera problématique. Ils devront soit fermer, soit vendre", explique-t-il.

Dollar Tree s'est refusé à tout commentaire.

Dollar General a affirmé que l'opération aurait un impact positif à deux chiffres sur le bénéfice dès la première année. Le groupe s'attend à des synergies de 550 millions à 600 millions de dollars par an au bout de trois ans, alors que Dollar Tree table sur 300 millions de synergies par an d'ici 2018.

(Patrick Vignal et Juliette Rouillon pour le service français, édité par Benoît Van Overstraeten)

Copyright © 2014 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...