Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Des gains timides malgré la note de S&P

Marché : Des gains timides malgré la note de S&P

tradingsat

(CercleFinance.com) - Les marchés européens évoluent sur des gains prudents, aidés par l'annonce d'une baisse surprise du chômage dans la zone euro en octobre, qui fait passer au deuxième plan une note contrastée de S&P.

Milan et Lisbonne cèdent moins de 0,1%, tandis que Francfort, Paris, Zurich et Amsterdam grappillent 0,1%, Bruxelles 0,2%, Londres gagne 0,3% et Madrid 0,5%. Pour mémoire, le Dow Jones a pris 0,2% pour atteindre un record absolu à près de 16.100 points mercredi.

Ce 'Black Friday', lendemain de Thanksgiving, marque traditionnellement le coup d'envoi des achats pour les fêtes de fin d'année aux Etats-Unis, qui devraient s'accroître de 3,9% pour totaliser 602 milliards de dollars d'après la National Retail Federation (NRF).

En attendant la réouverture à Wall Street, les places européennes ne savent trop sur quel pied danser après la note de S&P qui a relevé sa perspective sur la note de crédit souveraine de l'Espagne de 'négative' à 'stable', mais a fait perdre aux Pays-Bas leur 'AAA'.

'Les perspectives de croissance des Pays-Bas nous semblent maintenant plus faibles que nous ne l'anticipions précédemment, et leur croissance tendancielle nous apparaît inférieure à celles d'autres pays au même stade de développement', attaque l'agence de notation.

Toutefois, les investisseurs peuvent saluer un recul surprise de 0,1 point du taux de chômage dans la zone euro en octobre, à 12,1% en octobre. Par ailleurs, le taux d'inflation annuel aurait augmenté de 0,2 point à 0,9% en novembre, éloignant un peu le spectre de la déflation.

En revanche, les volumes de ventes au détail allemandes ont connu un accès de faiblesse inattendu au mois d'octobre, diminuant de 0,8% d'un mois sur l'autre et de 0,2% en rythme annuel, alors que le consensus attendait une progression.

'Les ventes de détail sont une statistique très volatile et fréquemment sujette à des révisions d'un mois sur l'autre', rappelle toutefois Natixis, qui continue à anticiper une solide contribution de la consommation à la croissance allemande d'ici à la fin de l'année.

En France, les dépenses de consommation des ménages français en biens ont baissé de 0,2% en volume en octobre, entrainées par la consommation d'énergie (-4,9%), tandis que les prix de production de l'industrie ont diminué de 0,2%.

L'actualité se montre beaucoup plus ténue du côté des valeurs : on notera seulement que Crédit Agricole tient le haut du pavé à Paris (+3,1% à 9,2 euros), soutenu par UBS qui intègre le titre de la banque dans sa liste de valeurs favorites ('Key Call List').

Copyright (c) 2013 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...