Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Dell prolonge le suspense jusqu'au 24 juillet

Marché : Dell prolonge le suspense jusqu'au 24 juillet

Marché : Dell prolonge le suspense jusqu'au 24 juilletMarché : Dell prolonge le suspense jusqu'au 24 juillet

par Nadia Damouni et Anna Driver

NEW YORK/ROUND ROCK, Texas (Reuters) - Dell a repoussé jeudi au 24 juillet l'assemblée générale des actionnaires qui devait se prononcer sur l'offre de rachat de 24,4 milliards de dollars (18,6 milliards d'euros) de son fondateur et directeur général Michael Dell, qui se donne ainsi quelques jours pour convaincre d'ultimes récalcitrants.

Michael Dell, associé au fonds Silver Lake, entend racheter les actions du troisième fabricant mondial de PC pour le retirer de la cote et, à l'abri du regard de Wall Street, le transformer en société de services informatiques.

Mais il se heurte à l'opposition frontale du financier activiste Carl Icahn, qui a amassé une participation de 8,7% dans le groupe et, associé à un autre actionnaire, le fonds Southeastern Asset Management, clame que le prix proposé -13,65 dollars par action- sous-évalue l'entreprise. Icahn a promis une offre concurrente à 14 dollars par action, mais pas entièrement en numéraire contrairement à celle de Dell.

Depuis une semaine, l'équipe d'Icahn d'un côté, Dell de l'autre ont martelé leurs arguments auprès des actionnaires. L'Assemblée générale a été reportée à la dernière minute, alors même que les participants affluaient au siège du groupe à Round Rock dans le Texas.

Selon diverses sources, deux actionnaires de poids jusqu'ici hostiles, les fonds Vanguard et BlackRock, ont rallié le camp de Michael Dell mais il manque encore à ce dernier et à Silver Lake environ 100 millions d'actions sur les 735 millions qu'ils doivent obtenir pour l'emporter.

Parmi les détenteurs de ces 100 millions d'actions figureraient bon nombre d'actionnaires particuliers et de fonds d'arbitrage, qui se prononcent au dernier moment.

DELL RELÈVERA-T-IL SON OFFRE?

Michael Dell et Silver Lake ont jusqu'ici résisté aux pressions pour relever leur prix, en faisant valoir qu'il est supérieur d'un tiers aux 10 dollars que valait l'action avant l'annonce de l'offre.

Mais certains se demandent si le fondateur ne va pas devoir manger son chapeau pour convaincre les derniers récalcitrants. "Le report du vote signifie manifestement que Silver Lake et Dell n'ont pas encore le soutien nécessaire, ils vont devoir peut-être améliorer leur offre pour réussir la transaction", note ainsi Brian White, analyste chez Topeka Capital Markets.

Carl Icahn a promptement réagi à ce qu'il a appelé un "report malheureux". "Cela reflète l'insatisfaction des actionnaires de Dell à l'égard de l'offre Dell-Silver Lake, qui à notre avis sous-évalue considérablement l'entreprise", a-t-il dit dans un communiqué publié en commun avec Southeastern Asset Management.

Au-delà du prix, les investisseurs sont divisés sur l'avenir même de Dell. Beaucoup d'actionnaires ne sont pas mécontents de se désengager à bon prix d'un groupe mis en difficulté par le déclin du marché des PC. Mais d'autres restent convaincus que l'entreprise fondée en 1984 par Michael Dell, alors simple étudiant, a les capacités pour devenir un poids lourd des services informatiques -sous sa gouvernance ou celle d'un autre.

Avec Nicola Leske à New York et Poornima Gupta à San Francisco; Véronique Tison pour le service français

Copyright © 2013 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...