Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Dégradation sur les taux, le dossier grec s'envenime

Marché : Dégradation sur les taux, le dossier grec s'envenime

tradingsat

(CercleFinance.com) - La semaine s'inaugure par un petit épisode de consolidation sur les dettes périphériques alors qu'Alexis Tsipras a bien dû reconnaître ce week-end que la Grèce n'avait pas les moyens de faire face à ses prochaines échéances à moins de l'octroi d'une aide d'urgence qui lui permettrait d'entretenir quelques semaines de plus l'illusion de la solvabilité.

Alexis Tsipras rencontre Angela Merkel ce soir: les marchés parient sur un accord qui permettra de sauver la face (et repousser de quelques mois l'annonce d'un défaut)... mais personne n'est prêt à parier sa chemise sur cette hypothèse.les dettes périphériques ont été privilégiées avec une détente de 8Pts de base sur les 'bonos' à 1,17% et -4,5Pts sur les 'BTP' italiens (à 1,18%).

Il en résulte une tension de 7 à 8Pts de base sur les 'bonos ' (à 1,24%) et les 'BTP' italiens (à 1,26%) tandis que le '10 ans' grec gravite au-delà des 12% depuis pratiquement 1 semaine, en le '2 ans' affiche 24%.

Les Bunds se dégradent de 4Pts de base à 0,185% (contre un plancher historique absolu de 0,1410% vendredi.

La perspective de taux longs à '0%' en Allemagne ne fait plus débat qu'au niveau du 'timing': l'impossible est devenu possible, donc la seule question ouverte demeure 'à quand les taux zéro' sur le 10 ans allemand'.

Dans ce cas, le rendement des OAT (0,48%) devrait fléchir vers 0,25% d'ici quelques semaines.

Côté statistiques, journée pauvre, seulement ponctuée par la publication des reventes de logements anciens (+1,2% à 4,88Mns par an).

Mario Draghi qui s'exprime aujourd'hui réaffirme qu'il n'y pas de problème concernant la possibilité de ramasser pour 60MdsE d'actifs obligataires chaque mois... et que s'il le faut, la BCE se tournera vers les dettes d'entreprises.

Cela prouve qu'elle a déjà réfléchi à la question et que le problème pourrait vite se mettre à exister.

La BCE dit s'inquiéter de la difficulté de la Grèce à renouer le dialogue avec ses partenaires -et notamment l'Allemagne-, les points de vue demeurant très éloignés.

Copyright (c) 2015 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...