Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Déçu par l'emploi américain

Marché : Déçu par l'emploi américain

tradingsat

(CercleFinance.com) - Les indices actions européens se dirigent vers une clôture dans le rouge, à la suite du rapport sur l'emploi des Etats-Unis, marqué à la fois par des créations de postes inférieures aux attentes et une baisse surprise du taux de chômage.

Madrid chute de 1,9% et Milan de 1,6%, devant Paris et Francfort (-1,3%), Lisbonne (-1,1%), Bruxelles et Zurich (-0,8%), et Amsterdam (-0,7%), tandis que Londres avance de 0,2%. A New York jeudi, le Dow Jones cède 0,2% et le Nasdaq 0,6%.

L'économie américaine a généré 214.000 postes non agricoles le mois dernier, là où les économistes tablaient en moyenne sur environ 240.000. Par ailleurs, les créations de septembre ont été révisées de 248.000 à 256.000 et celles d'août, de 180.000 à 203.000.

Les marchés ne semblent guère apprécier la baisse surprise du taux de chômage de 0,1 point à 5,8% - un indicateur suivi de particulièrement près par la Réserve fédérale dans l'optique d'une remontée de ses taux directeurs l'année prochaine.

Cette baisse du taux de chômage traduit un affermissement de l'emploi, d'autant plus qu'elle 's'accompagne d'une légère progression du taux de participation (de 0,1 point à 62,8%) qui suggère que les gens reviennent sur le marché du travail', comme le note Natixis.

De ce côté de l'Atlantique, les opérateurs ont pris connaissance de nombreuses données pour le mois de septembre, comme le déficit commercial du Royaume Uni qui s'est creusé à 2,8 milliards de livres, contre 1,8 milliard au mois précédent.

En Allemagne, l'excédent commercial s'est accru à 18,5 milliards d'euros, tandis que la production industrielle du pays a rebondi de 1,4% alors qu'elle était anticipée en hausse de près de 2% par les économistes.

Enfin, le déficit commercial de la France se réduit modérément, à 4,7 milliards d'euros, et la production manufacturière en volume a augmenté de 0,6%. Dans l'ensemble de l'ensemble de l'industrie française, elle s'est stabilisée après -0,2% en août.

Sur le plan des valeurs, Richemont tient le haut du pavé à Zurich et s'adjuge 4,6% à 84,2 francs suisses, à la suite d'une publication semestrielle plutôt décevante en termes de résultats, mais meilleure que prévu concernant le chiffre d'affaires.

Allianz se distingue en tête du DAX de Francfort avec un gain de 4,2% à 132 euros, entourée après l'annonce par l'assureur de sa volonté d'accroitre sa redistribution aux actionnaires, à l'occasion de résultats trimestriels de bonne facture.

ArcelorMittal progresse de 1% à 10 euros à Paris et Amsterdam, le premier sidérurgiste mondial ayant fait état d'un Ebitda en hausse plus forte que prévu de 11,2% pour le troisième trimestre, et réaffirmé dans la foulée ses prévisions pour 2014.

EDF (+0,1% à près de 23 euros) surnage sur le CAC40, alors que l'électricien a généré un chiffre d'affaires à neuf mois de 52,3 milliards d'euros, en hausse de 0,4% en glissement annuel, mais en recul de 1,3% en organique.

Copyright (c) 2014 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...