Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Décrochage, la Chine et la Grèce inquiètent

Marché : Décrochage, la Chine et la Grèce inquiètent

tradingsat

(CercleFinance.com) - Les marchés actions européens s'apprêtent à finir la semaine en nette baisse. L'inquiétude provient de Grèce, mais également de Chine.

A un peu moins d'une heure de la clôture, le Dax, le Footsie MIB (Milan) et l'Ibex 35 (Madrid) se replient de respectivement 2,1, 2,2 et 2,4%. Un temps porté par de bons chiffres du chômage outre-Manche, le Footsie 100 cède quant à lui 1%, tandis que le SMI (Zürich), le CAC 40 et l'AEX (Amsterdam) abandonnent 1,3, 1,5 et 1,8%.

Par-delà les prises de bénéfices, les investisseurs s'inquiètent de la décision du régulateur chinois de prendre des mesures contre les opérations sur les actions effectuées avec des financements non régulés. Deux nouveaux instruments qui facilitent les ventes à découvert sur les actions chinoises cotées à Hong Kong ont été mis à la disposition des opérateurs.

La situation de la Grèce constitue un autre facteur de stress souvent évoqué par les opérateurs. 'Le pays et ses partenaires vont devoir s'approcher du précipice avant de trouver une solution qui devient urgente pour un pays dont les caisses sont vides', avertissent ainsi les équipes de Barclays Bourse.

L'hypothèse d'un 'Grexit', une sortie de la Grèce de l'eurozone, redevient crédible alors que la directrice du FMI Christine Lagarde a fait savoir qu'elle n'était pas prête à accorder un délai de paiement au gouvernement d'Alexis Tsipras.

La tendance est aussi affectée par les mauvais résultats trimestriels de General Electric, considérant que ses comptes font souvent figure de baromètre, une constante d'autant plus vraie dans le contexte d'incertitude économique que connaissent actuellement les Etats-Unis.
'GE' a accusé au premier trimestre une perte nette aux normes GAAP de 13,6 milliards de dollars, soit 1,35 dollar par action.

Sur le front des indicateurs américains, les prix à la consommation ont augmenté de 0,2% en mars après, déjà, une hausse de 0,2% le mois précédent et contre +0,3% attendu.

L'indice du sentiment des consommateurs américains mesuré par l'Université du Michigan a, lui, crû de 2,9 points en séquentiel à 95,9 points ce mois-ci, contre 94 points anticipés par le consensus.

Enfin, l'indice des indicateurs avancés, censé préfigurer l'évolution de l'activité économique aux Etats-Unis, a poursuivi sa progression au mois de mars en dépit notamment d'un ralentissement de l'immobilier, a annoncé vendredi le Conference Board. L'indice précurseur a ainsi progressé de 0,2% le mois dernier, à 121,4 points, alors que les économistes tablaient sur une progression plus marquée de 0,3%.

S'agissant des valeurs européennes, Accor (+1%) signe la seule progression du CAC 40 après la publication de son chiffre d'affaires du premier trimestre, ressorti à 1,225 milliard d'euros, en croissance de 5,6% à périmètre et change constants (+7,9% en données publiées) et supérieur aux attentes du consensus.

A Zürich, Nestlé (-0,8%) a fait état de ventes à hauteur de 20,9 milliards de francs suisses au premier trimestre, en hausse de 4,4% à périmètre et changes comparables.

Pénalisés par la vigueur du franc, les revenus de Syngenta sont en revanche restés stables à devises constantes. En repli de 4,3%, le titre est lanterne rouge du SMI.


Copyright (c) 2015 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...