Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Dans le vert malgré la dégradation de la France

Marché : Dans le vert malgré la dégradation de la France

tradingsat

(CercleFinance.com) - En dépit de la dégradation de la note de la France par Fitch, les marchés européens commencent positivement une semaine qui s'annonce particulièrement chargée, encouragés par les derniers chiffres chinois.

Lisbonne perd 0,6% et Madrid ne grappille que 0,1%, mais Zurich gagne 0,3%, Francfort et Bruxelles 0,5%, Amsterdam, Londres et Milan 0,6%, et Paris 0,7%. Vendredi à Wall Street, le Dow Jones a fini tout juste au-dessus de son équilibre.

L'agence de notation financière Fitch Ratings a dégradé vendredi soir la note de crédit de la France à 'AA+', privant l'Hexagone de son 'triple A', tout en remontant la perspective à 'stable', contre 'négative' jusqu'à présent.

'Il s'agit d'un non-événement, Standard et Poor's et Moody's avaient déjà dégradé la note de la France en janvier et novembre 2012', juge toutefois Barclays Bourse, qui souligne d'autres points d'intérêts pour les investisseurs comme les résultats d'entreprises au second trimestre.

C'est en effet à partir de cette semaine que démarre vraiment la saison des résultats américains, avec des publications attendues comme par exemple celles de Coca-Cola, Goldman Sachs, IBM, Bank of America, Microsoft, Google ou General Electric.

Au chapitre des données économiques aussi les jours qui viennent s'annoncent assez chargés, à commencer par l'indice d'activité Empire State de la Fed de New York et les ventes de détails aux Etats-Unis au titre du mois de juin.

'Le chiffre global des ventes de détails devrait être positif. Les ventes vont profiter de la hausse des prix de l'essence, qui stimule le chiffre d'affaires des stations-services, et d'achats de véhicules automobiles encore solides le mois dernier', estime à ce sujet Aurel BGC.

En attendant, les marchés ont pu se rassurer avec l'annonce par la Chine d'une croissance économique de 7,5% en rythme annualisé au deuxième trimestre, un taux en ligne avec les attentes des économistes.

'D'un trimestre sur l'autre, les chiffres du PIB recèlent une légère accélération de la croissance, puisque le PIB s'est accru de 1,7% au deuxième trimestre après une hausse de 1,6% au premier', note-t-on chez Natixis.

Côté valeurs, Schneider Electric reste atone à 55,7 euros à Paris, affecté par un article du Sunday Times selon lequel General Electric réfléchirait à formuler une offre pour le rachat d'Invensys afin de contrer le fournisseur français de matériel électrique.

Lanterne rouge de l'AEX d'Amsterdam, Air France-KLM cède 0,8% à moins de 6,6 euros, à la suite d'une note de HSBC qui a dégradé sa recommandation de 'surpondérer' à 'neutre' et son objectif de cours de dix à 7,5 euros.

Roche cède 0,4% à 243 francs suisses, soit l'une des plus mauvaises performances du SMI de Zurich, alors que le laboratoire pharmaceutique chercherait des milliards de dollars pour financer l'acquisition d'Alexion Pharmaceuticals, selon des rumeurs de presse.

Copyright (c) 2013 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...