Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Dans le rouge malgré l'emploi américain

Marché : Dans le rouge malgré l'emploi américain

tradingsat

(CercleFinance.com) - Après avoir salué un temps un rapport sur l'emploi américain rassurant, les marchés européens rebasculent en terrain négatif sur fond d'inquiétudes ravivées au sujet des tensions entre la Russie et l'Ukraine.

Francfort abandonne 1,1%, Bruxelles 0,8% et Zurich 0,7%, Madrid perd 0,6%, Londres et Paris 0,5%, Milan et Amsterdam 0,4%, Lisbonne 0,1%. A New York, le Dow Jones avance de 0,5%, mais le Nasdaq recule de plus de 0,1%.

Les marchés européens se montrent nerveux face à aux tensions géopolitiques en Crimée, où le parlement local a décidé d'un referendum pour un rattachement à la Russie, décision suscitant l'hostilité du gouvernement de Kiev et des capitales occidentales.

S'il souligne que le risque d'un conflit militaire armé russo-ukrainien a quelque peu diminué, CMC-Markets France reconnait que 'la situation politique de l'Ukraine est évidemment fragile et demeure un facteur de volatilité potentiel pour les marchés'.

Le regain d'inquiétude géopolitique fait passer au second plan les bons chiffres de l'emploi : si le taux de chômage est remonté de 0,1 point à 6,7%, l'économie américaine a créé 175.000 postes non agricoles en février, alors que le consensus en anticipait en moyenne 150.000.

'Les créations d'emplois paraissent désormais davantage en ligne avec leur tendance sous-jacente, et avec la normalisation des conditions météorologiques dans les mois à venir, le marché de l'emploi va probablement gagner en dynamisme à court terme', estime Natixis.

Publié au même moment, le déficit commercial américain est resté à peu près stable à 39,1 milliards de dollars, soit un peu plus que les 38,5 milliards anticipés en consensus. Enfin, la production industrielle allemande a progressé de 0,8% en janvier.

A Francfort, Daimler recule de 1,4% à 68,2 euros, alors que Mercedes-Benz, la marque amirale du constructeur automobile allemand, a vu ses livraisons augmenter de 16,5% sur un an en février, une tendance en ligne avec celle depuis le début de l'année.

Air France-KLM s'adjuge 5,7% à 10,5 euros à Paris et à Amsterdam, après la publication d'un trafic de 5,3 millions de passagers pour le mois de février, en hausse de 1,8%, une croissance tirée par le développement sur l'Amérique Latine.

Dans le bas du CAC40, Airbus recule de 2,1% à 51,8 euros, pénalisé par le niveau élevé atteint par l'euro (à plus de 1,39 dollar), et ce malgré l'annonce d'une commande ferme à Singapour pour six avions de ravitaillement en vol A330 MRTT.

Copyright (c) 2014 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...