Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Cuba et le Club de Paris s'entendent sur le montant de la dette

Marché : Cuba et le Club de Paris s'entendent sur le montant de la dette

Marché : Cuba et le Club de Paris s'entendent sur le montant de la detteMarché : Cuba et le Club de Paris s'entendent sur le montant de la dette

LA HAVANE (Reuters) - Cuba et le Club de Paris, qui regroupe des pays créanciers, ont abouti à un accord sur le montant de la dette cubaine restante après le défaut de 1986, soit 15 milliards de dollars (13,3 milliards d'euros), une première étape importante vers une renégociation, ont annoncé lundi des diplomates occidentaux.

"Le montant final de 15 milliards de dollars a été approuvé par les deux parties, c'est donc un premier pas majeur, et maintenant, les créanciers vont se réunir afin d'arrêter leur position pour les discussions formelles", a dit un diplomate informé de l'évolution des pourparlers, qui a requis l'anonymat.

Le montant de 15 milliards de dollars correspond à la dette de Cuba envers 16 pays du Club de Paris après le défaut de 1986 et il inclut le principal, les intérêts et les pénalités.

Pour les diplomates, l'accord sur ce montant est un nouveau signe de la volonté des autorités cubaines de voir leur pays réintégré dans l'économie mondiale et de respecter les règles financières internationales.

Les deux parties peuvent désormais entrer dans une phase de renégociation de la dette et de ses modalités de remboursement.

Cuba a obtenu d'autres créanciers un effacement important de certaines dettes à l'issue de discussions similaires ces dernières années.

La plupart des pays du Club de Paris se disent prêts à faire preuve de souplesse dans ce dossier pour faciliter la reprise des relations commerciales avec Cuba dans le sillage de la détente spectaculaire des relations américano-cubaines annoncée en décembre, expliquent des diplomates.

"Tout le monde veut tourner la page et avancer, et franchement, au bout de 30 ans, je pense que les banques seront satisfaites de récupérer quoi que ce soit", a dit un diplomate européen.

Cuba ne fait aucun commentaire sur les négociations sur sa dette.

Les derniers chiffres officiels publiés par Santiago font état de 13,9 milliards de dollars de dette extérieure "active" en 2011. Le montant de la dette "passive", c'est à dire antérieure au défaut de 1986, n'est plus publié. Les économistes l'estiment à huit milliards de dollars, auxquels il faut ajouter les intérêts et pénalités.

Le Club de Paris, un groupe informel, réunit l'Australie, l'Autriche, la Belgique, la Grande-Bretagne, le Canada, le Danemark, la Finlande, la France, l'Allemagne, l'Irlande, l'Italie, le Japon, les Pays-Bas, la Norvège, la Fédération de Russie, l'Espagne, la Suède, la Suisse et les Etats-Unis.

Il est doté d'un groupe de travail dédié au dossier cubain dont les Etats-Unis ne sont pas membre.

(Marc Frank, Marc Angrand pour le service français)

Copyright © 2015 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...