Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Craint l'escalade en Ukraine

Marché : Craint l'escalade en Ukraine

tradingsat

(CercleFinance.com) - Les tensions géopolitiques tirent les marchés vers le bas, les opérateurs craignant l'envenimement de la situation.

Londres perd 0,5%, Amsterdam 0,7%, Milan 1,2%, Paris et Madrid 1,3%, Zurich, Lisbonne et Bruxelles 1%. Wall Street navigue également dans le rouge.

'Alors que le monde a toujours les yeux braqués sur la Crimée, les craintes s'accentuent sur une possible annexion d'autres régions de l'Est de l'Ukraine par les forces russes ; les investisseurs ont une forte aversion pour ces situations de vive tension', souligne Daniel Gravier, directeur général de XTB France.

'En Asie, le repli de l'indice manufacturier HSBC/Markit continue de décevoir les investisseurs qui tablaient sur une lecture à 48,7, s'établissant à 48,1 en mars contre 48,5 en février', indique pour sa part Rudolf Muscat, trader chez RTFX.

'Cette semaine, les investisseurs resteront particulièrement attentifs à l'évolution de la situation en Ukraine mais également aux différents indicateurs économiques pour vérifier que les récents indicateurs médiocres n'étaient dus qu'aux conditions météorologiques particulièrement défavorables qui ont touché le territoire nord-américain', ajoute Saxo Banque.

Aucune statistique n'est parue cet après-midi. Néanmoins, ce matin, les investisseurs ont appris que le retour à la croissance de la France en mars améliore les perspectives de reprise de l'Eurozone, selon la dernière enquête PMI publiée par Markit.

L'indice PMI Flash Composite de l'activité globale dans l'Eurozone s'inscrit à 53,2 contre 53,3 en février, à savoir un plus bas de deux mois.

Ainsi, le secteur privé français a renoué avec la croissance en mars avec un taux d'expansion au plus haut depuis plus de deux ans et demi, à en croire la dernière enquête PMI publiée par Markit.

Dans sa version 'flash', l'indice PMI composite de l'activité globale en France compilé par Markit s'est redressé à 51,6 ce mois-ci, contre 47,9 en février, soit un plus haut de 31 mois.

Sur le front des valeurs, Roche perd 2%, bien que l'autorité sanitaire américaine a approuvé le Xolair (omalizumab) dans le traitement de l'urticaire idiopathique chronique.

Novartis recule de 1,3%, malgré des résultats d'études cliniques de phase III qui ont montré l'efficacité des injections de secukinumab (AIN457) dans le traitement du psoriasis.

Airbus (-1,1%) a annoncé lundi que la compagnie low-cost basée à Singapour Tigerair s'était engagée à acquérir jusqu'à 50 A320neo dans le cadre du plan de renouvellement et de développement de sa flotte.

Copyright (c) 2014 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...