Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Correction réduite malgré les indicateurs

Marché : Correction réduite malgré les indicateurs

tradingsat

(CercleFinance.com) - D'abord confortés dans leur correction par des indicateurs économiques américains décevants, les marchés actions européens ont par la suite sensiblement réduit leurs pertes au vu de l'absence de réaction réelle à Wall Street.

Francfort et Lisbonne avancent de 0,2%, tandis que Paris cède 0,1%, Bruxelles 0,3%, Amsterdam, Milan et Madrid 0,4%, Zurich 0,5% et Londres 0,7%. Par comparaison, le Dow Jones recule de 0,2% et le Nasdaq grignote 0,1%.

Alors qu'elles étaient attendues atones, les ventes de détail ont diminué de 0,4% en janvier aux Etats-Unis, selon le Département du Commerce. Hors secteur automobile (-2,1%), elles se sont stabilisées, là où les économistes anticipaient une progression de l'ordre de 0,1%.

'Avec d'autres signaux mitigés (créations d'emplois décevantes, mauvaise surprise sur l'ISM), cet indicateur suggère une expansion de l'activité plutôt molle en janvier', estime Natixis, qui attend encore la parution de la production industrielle vendredi.

Toujours aux Etats-Unis, les inscriptions hebdomadaires au chômage ont augmenté de 8.000 la semaine dernière, à 339.000, alors que le consensus visait plutôt un très léger repli. Enfin, les stocks des entreprises ont augmenté de 0,5% en décembre.

Sur le plan des valeurs, Commerzbank grimpe de 1,5% à 13,6 euros et tient le haut du pavé à Francfort, la deuxième banque allemande ayant renoué avec les bénéfices sur le dernier trimestre et amélioré plus vite que prévu son ratio de solvabilité.

KBC cède 0,9% à 45,8 euros à Bruxelles, après la publication de pertes par l'établissement financier belge sur les trois derniers mois de l'année 2013 et de l'absence de dividende au titre de l'exercice écoulé.

A Zurich, les investisseurs délaissent ABB (-2,6% à 22,4 francs suisses) et Nestlé (-1,6% à 66 francs), l'équipementier pour l'énergie et l'automation et le géant agroalimentaire ayant tous les deux déçu sur les prévisions.

Sur le CAC40 à Paris, ils sanctionnent les résultats de BNP Paribas (-3,3% à 58,8 euros), mais saluent ceux de Pernod Ricard (+1,2% à 84,2 euros), Publicis (+1,8% à 66,7 euros), Legrand (+4,4% à 42,5 euros), EDF (+4,6% à 27,3 euros) et Renault (+5,9% à 69,7 euros).

L'action Eni se montre résiliente à Milan, ne cédant que 0,1% à 16,9 euros : si la compagnie pétrolière a vu son bénéfice net ajusté chuter de plus d'un tiers l'année dernière, elle a tout de même légèrement relevé son dividende global.

Copyright (c) 2014 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...